Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Manifestation de l’opposition : aucune demande d’autorisation déposée à la Préfecture

Manifestation de l’opposition : aucune demande d’autorisation déposée à la Préfecture

La Préfecture de police affirme n’avoir reçu aucune demande relative à la manifestation politique de l’opposition, ce week-end. Une telle procédure, selon le préfet de la région Analamanga, le général Angelo Ravelonarivo, devrait être effectuée 48 heures avant comme la loi l’exige. Il fait surtout référence au Congrès national de la plateforme RMDM dans un lieu près de By-pass, ce samedi.

«A ce jour, nous n’avons été informés de cet évènement qu’à travers les médias et les réseaux sociaux. Nous attendons l’accomplissement des procédures officielles de la part des organisateurs», a indiqué le général Angelo Ravelo­narivo, hier.

A entendre le préfet, le fait de tenir cet évènement à huis clos ne change rien. Les procédures à suivre sont les mêmes, d’autant qu’il s’agit d’un congrès politique. Les responsables des lieux devraient notifier la Pré­fecture. Et comme il s’agit d’une espace privée, les organisateurs doivent déposer une demande d’autorisation auprès des propriétaires. Ensuite, ces derniers devraient envoyer une copie à la Préfecture qui prend la décision finale. Jusqu’hier, le Préfet n’a reçu aucune demande d’autorisation. Du coup, il prévoit de convoquer les responsables des lieux afin de demander des explications.
Manifestation illégale
A propos de l’annonce que le pasteur Edouard Tsa­ra­hame a fait sur une éventuelle descente dans la rue, le préfet d’Analamanga souligne que l’organisation d’une telle manifestation nécessite également une au­to­risation. Tant que cette autorisation n’est pas délivrée, la manifestation est illégale, insiste-t-il. A en croire ses dires, une réunion avec les responsables des forces de l’ordre, aura lieu d’ici peu pour décider des dispositions à prendre au cas où l’opposition persiste.
Rappelons qu’il y a quelques jours, le secrétaire d’Etat à la gendarmerie, le général Richard Ravaloma­nana a déjà prévenu l’opposition. Les forces de l’ordre vont tout faire pour assurer la sécurité des personnes et des biens, notamment les commerçants.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.