Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Mahabo: deux villageois tués, six autres pris en otage

Mahabo: deux villageois tués, six autres pris  en otage

L’insécurité bat son plein dans le district de Mahabo ces derniers temps. Pas plus tard que lundi dans la soirée à Anjamahitsy dans la commune d’Analamitsilava, deux jeunes villageois ont perdu la vie suite à une attaque perpétrée par des dahalo. Ces derniers, avant de quitter les lieux, ont pris en otage six personnes.

Les intrus sont passés d’une épicerie à une autre en amassant les recettes de la journée. Ils ont tué au passage deux villageois dont l’un âgé de 31 ans et l’autre de 23 ans. Avant de quitter les lieux, la bande armée s’est dirigée vers le nord de la localité d’Anjama­hitsy en emmenant avec eux six otages.
Ce n’était qu’après l’attaque que les forces de l’ordre ont pu être avisées de la situation, annonce-t-on. La traque des bandits a été de suite organisée. Des éléments du poste avancé de gendarmerie d’Ankilizato ainsi que des militaires implantés dans la région, ont procédé sans attendre à un ratissage dans les environs.
Un peu plus tard, une petite surprise est apparue. Les poursuivants ont rencontré les otages que les bandits ont relâchés sans qu’il y ait eu demande de rançon. Par ailleurs, le commandant adjoint de la compagnie de gendarmerie de Morondava qui est actuellement dans le district Mahabo pour une opération de rétablissement de la sécurité, a renforcé l’équipe poursuivante avec des éléments de son unité.
Anjamahitsy, fief des dahalo

D’après la gendarmerie de Mahabo, la thèse d’une vengeance a été avancée compte tenu de la circonstance actuelle. Selon cette source officielle, la majorité des jeunes hommes d’An­ja­mahitsy sont connus pour leurs méfaits. Nombreuses parmi leurs victimes les ont dénoncés. Il s’avère qu’ils ont perpétré des attaques dans les communes avoisinantes, pour ne citer qu’An­alaiva, Ankilivalo, Befotaka et Mahabo. Après leurs coups, ils se terrent à Anjamahitsy qui constitue leur fief. Il y a de cela une semaine, un vol de zébus a été commis à Analaiva, district de Mahabo. Les forces de l’ordre ont réussi à capturer deux des voleurs, lesquels après recoupement, s’avéraient être des habitants d’Anjamahitsy. Le problème pour les gendarmes lorsqu’ils arrivent dans cette localité en vue d’arrêter des suspects, ils n’y rencontrent la plupart du temps que des personnes âgées.

Felana Michelle

Les commentaires sont fermées.