Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Secteur privé : feu vert de l’Etat à l’importation de vaccins

Secteur privé : feu vert de l’Etat à l’importation de vaccins

Bonnes nouvelles pour le secteur privé, deux mois après avoir déposé sa demande d’autorisation d’importation de vaccins contre le Covid-19 auprès du ministère de la Santé. L’Etat donne son feu vert. 

Au mois de mai, le président du Groupe­ment des entreprises de Madagascar (Gem), Thierry Rajaona, a annoncé que le secteur privé souhaite importer des vaccins dans le cadre de la stratégie de vaccination contre le Covid-19, vu que les doses commandées s’avèrent insuffisantes. Une telle initiative permet de vacciner les salariés du Gem et leurs familles, mais également de relancer l’économie, comme il est le cas dans d’autres pays.

« La vaccination se fera sous le contrôle de l’Etat », a souligné le président du Gem qui, dans ce sens, va également collaborer avec l’Ordre national des pharmaciens et les 350 officines reparties sur tout le territoire national. Toutefois, aucune information sur le vaccin à importer ou encore le nom­bre exact de doses n’a été encore indiquée.

Cette décision de l’Etat et l’engagement du secteur privé pourraient avoir un impact sur le taux de vaccination encore très faible actuellement, inférieur à 1%. Pourtant, l’Etat vise, d’ici à 2023, un taux de vaccination de 80%. Outre les entreprises au sein du Gem, d’autres organismes privés pourraient également importer des doses de vaccin contre le Covid-19.

Deuxième dose

Mais en attendant les vac­cins importés par le secteur privé, la seconde dose du Covishield arrivera à Mada­gascar dans les prochaines semaines, en même temps que les 165.000 doses de Janssen, du laboratoire américain Johnson & Johnson, conformément au calendrier annoncé par le Premier ministre, Christian Ntsay. L’arrivée de ce second vaccin est le fruit de la coopération avec l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (Usaid).

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.