Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ida Pfeiffer: Voyage à Madagascar (20)

Nous visitâmes aussi la promenade favorite des habitants d’Utrecht, le village de Zeijst, à deux milles allemands de la ville. La route qui y conduit est charmante ; comme presque toutes les grandes routes de la Hollande, elle est pavée en briques ; elle passe devant d’élégantes villas et de beaux jardins ; dans beaucoup d’endroits, elle est bordée d’arbres énormes et gigantesques comme j’en ai encore peu vu. Les tilleuls, les chênes et les buis atteignent en Hollande une hauteur et un diamètre qu’ils n’ont peut-être dans aucun autre pays.

Zeijst est le siège d’une communauté de frères moraves.

Chapitre III : Saardam. – Le petit village de Brœk et son excessive propreté. – Singulière coiffure. – La Haye. – Peintures célèbres. – Leyde. – Rotterdam. – Départ de Hollande.

À mon retour d’Utrecht à Amsterdam, M. van Rees me conduisit à Saardam et à Brœk, partie que l’on peut faire en voiture dans un seul jour.

C’est à Saardam, comme on sait, que Pierre le Grand a travaillé plusieurs mois comme charpentier pour y apprendre la construction des vaisseaux. On montre encore la maison en bois habitée autrefois par le czar. Elle est restée telle qu’elle était alors ; elle se compose de deux petites chambres fort simples, avec des tables et des chaises de bois. Pour la garantir contre les intempéries des saisons, on l’a surmontée d’une halle en maçonnerie qu’en hiver on revêt de tous côtés de cloisons en planches. La petite ville de Saardam, qui a treize mille habitants, est très propre et très gaie ; les maisons sont presque toutes entourées de jardins.

Un endroit non moins célèbre que Saardam est le petit village de Brœk. Il se distingue surtout par sa grande propreté, ce qui veut beaucoup dire dans un pays où les rues des villes sont d’ordinaire plus propres que ne l’est dans bien des pays l’intérieur des maisons. Certainement je m’attendais à voir quelque chose d’extraordinaire, mais néanmoins je suis obligée d’avouer que la réalité dépassa de beaucoup mon attente. Mes lecteurs me pardonneront si j’entre dans une description assez détaillée de ce petit endroit.

www.bibliothequemalgache.com

Les commentaires sont fermées.