Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Rugby à 7 – Qualification olympique : les ladies Makis n’ont pas droit à l’erreur

Rugby à 7 – Qualification olympique : les ladies Makis n’ont pas droit à l’erreur

La sélection nationale féminine de rugby à 7 a rendez-vous avec l’histoire ce week-end, lors de l’ultime tournoi de repêchage olympique à Monaco. Son objectif est d’aller jusqu’en finale de la compétition pour être de la partie à Tokyo. 

Jour J pour les ladies Makis qui rêvent encore du grand frisson olympique. Les protégées de Marie Eric Randrianarison seront en lice à partir de ce jour au stade Louis-II de Monaco, pour décrocher l’un des deux derniers billets, puisque seuls les finalistes de cet ultime tournoi de repêchage s’envoleront pour Tokyo dans quelques semaines. Le moindre faux pas sera ainsi rédhibitoire. L’ob­jectif est clair, «la qualifi­cation à cette grand-messe olympique».

Créer la surprise

Le sélectionneur national Marie Eric Randrianarison est conscient que son équipe figure parmi les outsiders et devra ainsi jouer son va-tout pour sortir de la phase de poules. Mais elle peut aussi créer la surprise.

Tantely et ses consorts, classées 33e du classement World Rugby commencent ainsi leur quête cet après-midi face aux Bleues qui comptent assumer leur rôle de favorites après leur sixième place aux Jeux de Rio 2016 suivi du match contre les Dragons de Hong-Kong, 18e du classement mondial et vainqueurs des Asia Sevens en 2012, 2014, 2016 ainsi que des jeux asiatiques en 2018.

Nos porte-fanions con­clu­ront leurs matchs de poule demain contre les Tucanes de Colombie, 28e au classement mondial, et qui ont déjà disputé les Jeux de Rio en 2016. «Outre leur riche expérience interna­tionale, leurs gabarits im­pressionnants sont les atouts des adversaires. Mais nous avons déjà la recette pour faire la différence», a confié Marie Eric Randrianarison.

Soafara Pharlin

Les commentaires sont fermées.