Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Bani Ivato: le décès d’un adolescent suscite des polémiques

Bani Ivato: le décès d’un adolescent suscite des polémiques

Lynché ou  tabassé à mort à l’intérieur d’une base militaire à Ivato ? Le décès de Nasandratra Valimbavaka Rambolamendrika, un adolescent de 15 ans, il y a quelques jours, suscite des polémiques. Vu la divergence entre les versions de la famille et des Forces armées, une enquête est ouverte. 

Le jeune de 15 ans et son compagnon auraient été châtiés, après une tentative de vol de bicyclette dans l’enceinte de la Base aéronavale d’Ivato (Bani Ivato), le 6 juin, selon l’Etat major des armées dans un communiqué. Les limiers sur place sont intervenus puisque le fait s’est produit dans l’enceinte d’une base militaire. Ils ont fait appel aux gendarmes du poste avancé local, mais en vain, a indiqué la source militaire.
Les deux suspects blessés ont été alors conduits à la gendarmerie, mais sur route, ils ont réussi à prendre la fuite. Un peu plus tard, un autre militaire a découvert un adolescent grièvement blessé et inconscient sur le sol près de l’EPP Base. Il s’agit en fait de l’un des sus­pects en fuite.
Le blessé a été transporté à l’infirmerie avant d’être évacué d’urgence au CHU JRA. L’équipe de la Bani a, par la suite a fait un rapport auprès de la gendarmerie locale. D’après ses dires, elle a agi au nom des actions civilo-militaires, contrairement à ce qui a été véhiculé sur Facebook.

Un réseau de voleurs ?
La famille de la victime, de son côté, a accusé les militaires d’être à l’origine de la fin tragique de son membre. L’adolescent a été aperçu vivant pour la dernière fois le 6 juin en train de jouer près du terrain de basketball de la Bani au moment où un présumé voleur a été attrapé. Un militaire aurait pourchassé puis tabassé le jeune garçon. Ce dernier a été porté disparu depuis. Sa famille l’a cherché mais sans résultat.

Un officier a fini par confier à la sœur du jeune garçon que celui-ci a été évacué d’urgence au CHU JRA. Les recherches se sont avérées difficiles car le nom de l’adolescent n’apparaissait pas dans le registre de l’hôpital. La famille a été informée qu’un véhicule 4×4 du « Tafika Malagasy » aurait déposé le corps du garçon à la morgue. Samedi, elle y a retrouvé le corps sans vie du garçon.

A préciser cependant qu’un réseau de voleurs s’introduit dans la cité, a-t-on appris. Il y a un mois, un jeune ayant à peu près le même âge a été pris la main dans le sac en train de cambrioler une maison.
Le suspect a été remis à la gendarmerie d’Ankadin­dravola. Il a avoué qu’il a été envoyé pour commettre le délit contre une somme d’argent. Les investigations permettront de savoir si le défunt en question faisait partie de cette bande ou pas.

Felana Michelle

Les commentaires sont fermées.