Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Théâtre – Noelitiana Randriatsitohaina: « Nous sommes à la recherche de scénaristes »

Théâtre – Noelitiana Randriatsitohaina: « Nous sommes à la recherche de scénaristes »

A part l’insuffisance d’infrastructures appropriées au théâtre, d’autres problèmes entravent le développement de cet art. Noelitiana Randriatsitohaina, directeur de la troupe Ilo et coach au sein de l’association Fikambanan’ny mpanao teatra malagasy, en parle. 

* Présent dans le monde du théâtre depuis plusieurs années, vous connaissez très bien les problèmes qui le minent. Lequel est le plus important ?

– Noelitiana Randriatsitohaina : Effectivement, le théâtre malagasy a besoin de soutiens, tant infrastructurels que financiers et artistiques. Depuis des années, nous jouons toujours les mêmes pièces, écrites il y a des décennies par des anciens membres de troupe. De ce fait, nous manquons sérieusement de nouvelles créations. Sur ce, nous sommes à la recherche de nouveaux scénaristes. Et, trouver un bon auteur n’est pas une tâche facile.

* Y a-t-il une différence entre écrire le scénario d’un film et celui d’un théâtre ?

– Oui. Il y a une grande différence entre les deux. Ecrire le scénario d’un film, c’est transcrire les images en mots. Le théâtre a besoin davantage de « jeux ». C’est un art complet qui demande plus d’expérience dans plusieurs disciplines, notamment l’art de raconter une histoire associé à la danse, au chant, aux costumes, à la décoration, aux lumières et surtout à la mise en scène. Bref, beaucoup de points devront être mis en avant. De plus, écrire un scénario malagasy de bonne qualité n’est pas facile. L’auteur devrait maitriser parfaitement les « Voambolana» ou vocabulaire et les expressions malagasy. Jouer les mots fait le charme d’une pièce théâtrale. Ainsi, le scénariste devrait maitriser notre culture. Afin de réussir cet exercice, il devrait travailler de pair avec le metteur en scène. Beaucoup d’auteurs essaient d’écrire des pièces, mais parfois, l’histoire manque d’« âme ».

* L’épidémie de Covid-19 a-t-elle plus de conséquences sur le théâtre que sur les autres arts de la scène ?

– Oui. Par rapport aux autres arts, comme la musique ou la danse, le monde du théâtre est resté totalement en arrêt, sans spectacle, sans répétition, sans formation… D’abord, nous dépendons des scènes des centres ou institutions culturels qui ont décidé de fermer leurs portes à cause de l’épidémie. Et, nous n’avons pas aussi le droit de réunir le public, afin de respecter les gestes barrières. Ensuite, tous les ans, les comédiens reçoivent des formations, mais à cause de l’épidémie, ces formations ont été suspendues, car beaucoup de comédiens sont âgés, donc des personnes à risque.

Holy Danielle

Les commentaires sont fermées.