Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Iles Glorieuses: la réserve naturelle française, officialisée

Iles Glorieuses: la réserve naturelle française, officialisée

C’est officiel, les îles Glorieuses deviennent une réserve naturelle nationale. Le décret portant sa création est paru hier, dans le Journal officiel français. 

Une initiative qui ris­que de faire couler beaucoup d’encre du côté malagasy dans la mesure où l’archipel fait partie des « iles éparses » est au centre d’un différend entre la France et Madagascar, au même titre que les iles Juan de Nova, Europa et Bassas da India.

En mai 2020, la partie malagasy a manifesté son opposition à ce projet de décret, après que les autorités françaises ont lancé une consultation populaire sur le texte. A ce sujet, l’ambassadeur de France avait d’ail­leurs été convoqué au ministère des Affaires étrangères. A l’époque, Madagascar a pointé du doigt cette démarche.
« Le projet du gouvernement de la République est un acte de défiance envers Mada­gascar et va à l’encontre de l’engagement des deux parties à poursuivre le dialogue dans un esprit positif », note le communiqué du ministère des Affaires étrangères du 18 mai 2020.

 Dialogue en suspens
Toujours est-il que l’archipel des Glorieuses de­vient désormais la 170e réserve nationale française. « La création de cette réserve est une concrétisation de la stratégie nationale des aires protégées annoncée par Em­manuel Macron en janvier dernier lors du « One Planet Summit », explique le ministère de la Transition écologique », rapporte à ce titre le site actu.environnement. En 2019, le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, s’était déjà déplacé sur cet atoll en annonçant « Ici, c’est la France ». Une déclaration qui avait alors provoqué un tollé dans la Grande île.

En tout cas, la partie française a pris soin de noter dans l’article 2 du décret portant création de la réserve naturelle nationale de l’archipel des Glorieuses que les présentes dispositions dudit décret sont mises en œuvre « sans préjudice des coopérations régionales en faveur de la biodiversité dans la réserve naturelle déterminées notamment dans le cadre du dialogue bilatéral et de la commission mixte franco-malgache sur les îles Éparses du canal du Mozambique ».

J.P

Les commentaires sont fermées.