Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Loi de finances rectificative: le gouvernement finalise le texte

Loi de finances rectificative: le gouvernement finalise le texte

Le conseil des ministres d’hier a adopté la révision de la Loi de finances à présenter devant le Parlement. Cependant, le texte est encore en phase d’ajustement, ce qui retarde son arrivée à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Selon le rapport du conseil, les révisions du Projet de loi de finances rectificative (PLFR) se focalisent sur les prévisions de recettes par rapport à la situation actuelle, mais également sur les dépenses transversales. « Afin d’éviter le retard dans l’adoption, il est possible d’inscrire les budgets pour les projets de développement et de fonctionnement des ministères, dans les dépenses transversales, auprès du ministère de l’Economie et des finances », a précisé le communiqué.

Retard
Le texte est toujours attendu à Tsimbazaza, à moins d’un mois de la clôture de la première session ordinaire. « Normalement, le texte devrait être déposé à l’Assemblée nationale 30 jours avant son adoption. Il est déjà en retard », a indiqué la secrétaire générale du Collectif des citoyens et des organisations citoyennes (CCOC), Hony Radert, jointe au téléphone hier. D’après elle, le retard est devenu une habitude qu’il est presque normal d’adopter le PLFR dans la précipitation.
D’ailleurs, « La LFR ne devrait pas être systématique. Son usage fréquent signifie qu’il y a défaut de planification », a-t-elle expliqué. En effet, elle estime que la Loi de finances ne devrait être rectifiée que dans des situations particulières ou urgentes.
C’est le cas de la crise sanitaire due au Covid-19 qui handicape le pays depuis 2020. « Nous avons besoin de connaître la stratégie de l’Etat concernant le budget du Covid-19, étant donné qu’il s’agit d’une question prioritaire actuellement », a fait savoir Hony Radert.

Evaluation
De leur côté, les députés attendront le rapport de chaque ministre avant de se prononcer. « L’amendement ou non de la PLFR dépendra de l’évaluation des ministres », a indiqué récemment le député Lovanirina Fiarovana. Comme la société civile, les députés estiment également que le texte devrait se focaliser sur la lutte contre l’épidémie de Covid-19.

T.N

Les commentaires sont fermées.