Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Judo – Jeux olympiques: «Normalement, c’est bon pour la qualification olympique », selon Fetra Ratsimiziva

Judo – Jeux olympiques: «Normalement, c’est bon pour la qualification olympique », selon Fetra Ratsimiziva

Etonnante journée pour les judokas malagasy, hier au championnat du monde. Fetra Ratsimiziva (-81 kg homme), Damiella Nomenjanahary et Aina Laura Rasoanaivo Razafy (-63 kg dame) ont foulé le tatami le même jour. Et malgré un mauvais bilan dans l’ensemble, les Mondiaux dans la capitale hongroise (Budapest), ont permis au judo malagasy d’obtenir une place aux prochaines Olympiades de Tokyo. En effet, sauf miracle, Fetra Ratsimiziva disputera ses derniers jeux olympiques cette année.

«Nous attendons la mise à jour du classement mondial mardi prochain. Mais normalement, c’est bon pour la qualification», s’est-il exprimé à l’issue de son combat. A noter qu’il a obtenu la qualification continentale. Les 12 meilleurs judokas au classement toutes catégories confondues valideront leur ticket.
Dans l’actuel classement mondial pas encore mis à jour, le nom de Fetra Ratsi­miva figure dans la liste des judokas africains qualifiés dans le quota continental. Et au vu du nombre de combattants africains en lice à Buda­pest, force est de reconnaître que son statut de qualifié est quasi acquis.
Ce qui n’est pas le cas pour Damiella Nomenjana­hary qui, malgré qu’elle soit la mieux classée des judokas malagasy, les points qu’elle a obtenus ne lui permettent pas encore de suivre les traces de son compère.

Trois défaites

Pour ce qui est des résultats des trois judokas sur le tatami hongrois, aucun d’entre eux n’a obtenu une victoire. Lors du premier tour, Da­miella Nomenjanahary et sa consœur se sont inclinées respectivement face à la Cap­verdienne Sandrine Billiet et la Sud-coréenne Heeju Han.
Si la première a connu une déconvenue expéditive, la dernière par contre, a bataillé jusqu’à la fin avant d’abdiquer. Quant à Fetra Ratsimi­ziva, il a connu son deuxième revers cette année face au même adversaire. En effet, avant sa victoire au championnat du monde, l’Azéri Zelim Tckaev l’a battu pour la première fois au Grand Prix d’Antalya.

Naisa

Les commentaires sont fermées.