Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Assemblée nationale: les ministres passent à l’évaluation

Assemblée nationale: les ministres passent à l’évaluation

Le gouvernement se retrouvera face aux députés demain, pour faire le bilan de ses réalisations. L’occasion pour les députés d’évaluer les activités de chaque département ministériel. 

Comme le stipule l’ar­ticle 101 de la Cons­titution «En début de chaque première session ordinaire, le gouvernement présente à l’Assemblée na­tionale un rapport d’exécution de son programme. La présentation sera suivie d’un débat portant sur les résultats des actions du gouvernement et l’évaluation des politiques publiques». Le rendez-vous entre les députés et les membres du gouvernement débutera demain et jusqu’au 15 juin. «Il est temps pour les députés
d’évaluer les réalisations de chaque ministère», a indiqué l’élu de Betafo, le député Lovanirina Fiarovana, joint au téléphone hier. Chaque ministre passera ainsi un à un devant les députés et aura droit à 15 minutes de parole pour défendre ses activités. «Nous pourrons par la suite émettre quelques remarques et recommandations si nécessaire», a-t-il poursuivi.

A part le constat des avancées ou non des travaux, l’évaluation sera l’occasion pour les élus d’avoir un aperçu de la prochaine Loi de finances rectificative (LFR). «Nous ajusterons la LFR en fonction des réalisations de chaque ministère», a expliqué l’élu de Betafo. A noter que la LFR devrait être adoptée lors de cette première session parlementaire ordinaire.

Remaniement

La séance de question-réponse avec le gouvernement ne se tiendra alors qu’après le 17 juin, soit à la fin de l’ordre du jour adopté la semaine dernière. Les députés ne pourront formuler leurs doléances qu’à cette occasion. Et comme l’a déjà indiqué le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Tianarivelo Razafi­mahefa, la visioconférence sera maintenue à cause du contexte sanitaire.

Pour certains, la présentation du rapport d’exécution du programme par chaque ministère pourrait faciliter le choix sur un éventuel remaniement. Le sujet a été au bout des lèvres depuis le début de l’année, mais n’a toujours pas été à l’ordre du jour jusqu’à présent.

T.N

Les commentaires sont fermées.