Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Fièvre de la vallée du Rift :

Fièvre de la vallée du Rift :

La Fièvre de la vallée du Rift (FVR) touche en ce moment 16 districts de six régions (Atsimo Andrefana, Vatovavy Fitovinany, Diana, Sava, Alaotra Mangoro et Atsinanana). La direction générale de l’Elevage recense à ce jour 4.359 cas confirmés touchant petits et grands ruminants et 3.118 bêtes sont actuellement en traitement. Face à cette situation, la direction régionale de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche (Draep) Analamanga est sur le qui-vive.

Détectée dans le sud et le nord de l’île vers la fin du mois de mars et touchant dernièrement la région Alaotra Man­goro, la FVR s’approche des portes de la région Anala­manga. Cette dernière étant jusque-là le plus gros con­sommateur de viande de bœuf.

La direction des Services vétérinaires a inspecté 90.328 abattages de bovins dans la région Analamanga en 2018, 50.643 en 2019 et 65.694 l’an passé, pour environ 234.000 abattages dans l’ensemble du territoire. Ces statisti­ques laissent entrevoir l’importance de la viande pour les ménages des hauts plateaux.

Afin de prévenir et con­trôler la propagation de la FVR dans les différentes régions de Madagascar, le ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche (Maep) a mis en place différentes mesures de prévention. En ce qui concerne la Draep Analamanga, elle a organisé une séance de partage d’informations et de renforcement des capacités des vétérinaires sanitaires de la région, assurée par la direction des Services vétérinaires (DSV) du Maep.

« La formation concernait les différentes mesures à prendre pour empêcher l’évolution de la maladie, ses symptômes et le traitement des animaux infectés », indique-t-on auprès du ministère. L’objectif est de renforcer les systèmes de surveillance et de détection de la FVR pour préserver la santé animale et celle des consommateurs.
Maintien des mesures préventives

Afin de prévenir la propagation de la fièvre, le ministère de tutelle annonce maintenir les différentes mesures de lutte y afférentes. Parmi celles-là figurent, entre autres, « la restriction des mouvements des ruminants dans les régions touchées, le renforcement de la surveillance de la santé animale et la mise en place de circuits de données officielles ».

Du reste, les autorités concernées multiplient les contrôles sanitaires auprès des abattoirs et des viandes sur les étals, et renforcent les différentes actions de sensibilisation auprès des éleveurs, des techniciens de terrain des Draep et des con­sommateurs.

Arh.

Les commentaires sont fermées.