Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Vaccin contre le Covid-19: les députés demandent à être vaccinés en priorité

Vaccin contre le Covid-19: les députés demandent à être vaccinés en priorité

Alors que le ministère de la Santé publique a déjà dressé la liste des groupes de populations prioritaires pour la vaccination, des députés demandent à ce qu’ils y soient intégrés. 

A la veille de l’arrivée des premières doses de vaccin contre le Covid-19 à Madagascar, les députés souhaitent faire partie de la population cible pour la vaccination.
«Les députés côtoient la po­pulation. Il est tout à fait logique qu’ils figurent dans la liste des bénéficiaires prioritaires pour la vaccination anti-Covid-19», a in­diqué le député Todi­soa Andria­mam­pandry, hier, durant la séance plénière d’adoption de l’ordre du jour. Nom­breux députés ont soutenu cette proposition et estiment qu’ils sont plus proches de la population, donc exposés au risque de contamination.

Face-à-face avec le gouvernement

Mais les arguments vont plus loin, car en cette session parlementaire ordinaire, un face-à-face avec le gouvernement devra se tenir bientôt et les députés souhaiteraient que cette rencontre se déroule en présentiel. «Une fois vaccinés, nous ne craignons pas la contamination et par conséquent, nous pourrons poursuivre les séances normalement», a poursuivi l’élu du Tana VI.
Les députés semblent oublier que cette session virtuelle a été adoptée, non seulement pour les protéger, mais également empêcher la propagation du co­ronavirus. La présidente de la Chambre basse, Christine Razanamahasoa, a clairement fait savoir qu’elle ne souhaite pas que les députés ne deviennent les vecteurs du virus. D’ailleurs, le vaccin nécessitera également une deuxième dose avant d’être totalement efficace.
A vrai dire, les députés craignent que le gouvernement n’esquive leurs questions et revendications si
ce face-à-face se fait à distance. D’autant que des problèmes techniques ont perturbé la visioconférence d’hier.
« Touche pas à nos indemnités »

Comme la séance d’hier a été axée sur l’adoption de l’ordre du jour sur le Rè­glement intérieur spécial en temps d’épidémie, les députés en ont profité pour mettre les choses au clair à propos de leurs indemnités.
«Qu’on ne touche pas à ce qui est déjà écrit. Que les avantages des députés soient maintenus», a fait savoir le député Keron Idealson. Selon lui, il n’est pas nécessaire de modifier ces points, étant donné qu’ils sont déjà inscrits dans la
Loi de finances initiales. «A moins que l’on ne fasse quelques modifications dans la Loi de finances rectificatives», a-t-il expliqué.
Les députés estiment ainsi que toutes les indemnités, y compris les déplacements et hébergements, doivent être maintenues, bien que chacun reste dans sa circonscription respective.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.