Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Liberté rime avec responsabilité

Liberté rime avec responsabilité

Quoi de plus normal que de parler du journalisme en cette « Journée mondiale de la liberté de la presse ». Chacun y va de son commentaire en fonction de sa position et de son bord politique. Selon le gouvernement, le nombre pluriel des médias, presse écrite ou audiovisuelle, signifie que la liberté de la presse est bel et bien respectée. En face, certains journalistes crient haut et fort que ce n’est pas encore le cas.
Il faut dire également que le contexte sanitaire, associé au classement de Reporters sans frontière, est loin d’arranger les choses. D’autant que, comme l’avait maintes fois souligné la ministre de la Communication et de la Culture, l’état d’urgence sanitaire a pour conséquence la limitation de certaines libertés, et pas seulement de la liberté de circulation. A vrai dire, dans un monde habitué aux laisser-aller, à l’incivisme et au laxisme, toute tentative de remettre de l’ordre constitue une faute et même une dérive pour certains. L’intrusion des réseaux sociaux n’arrange nullement les choses.
Sinon, entre journalistes et gouvernement, cela n’a jamais été le grand amour, ici ou ailleurs. C’est classique, même dans les pays avant-gardistes en matière de liberté. Et, cela ne risque pas de changer de sitôt. Aussi paradoxal que cela puisse paraitre, certains pays n’hésitent pas à donner des leçons de démocratie alors que leur situation en la matière laisse à désirer.
En tout cas, c’est bien de militer pour une liberté, mais encore faut-il se pencher sur ses implications. Car cela
suppose des responsabilités, en tant que citoyen, mais également en tant que vecteur d’informations. Il est en effet patent de constater que le métier du journaliste sert, ces derniers temps, de refuge pour les « sans-abri » politiques et qui y croient pouvoir trouver un paravent à toutes sortes de malversation.

Rakoto 

Les commentaires sont fermées.