Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Liberté de la presse: une quête permanente

Liberté de la presse: une quête permanente

« Il s’agit d’une journée particulière pour les médias, car c’est la première célébration de la journée internationale de la presse, après l’application du nouveau texte», a indiqué la ministre de la Culture et de la communication, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, hier. 

«Plus jamais les journalistes ne seront emprisonnés dans le cadre de leur fonction», a-t-elle soutenu. Elle a cependant profité de l’occasion pour lancer un message aux journalistes en cette période d’épidémie. «La population s’informe à travers nous, les journalistes. Et, nous avons le devoir de les informer correctement avec des informations complètes et recoupées», a-t-elle fait savoir.
Dans ce contexte, la sécurité des journalistes au front reste cependant difficile, car certains d’entre eux ont été contaminés par le Covid-19.
D’ailleurs, à cause de l’épidémie, la célébration s’est faite en visioconférence, à l’instar de la table ronde virtuelle organisée par le Système des Nations unies ayant pour thème «L’in­for­mation comme bien commun». Plusieurs journalistes ont participé à l’évènement du­rant lequel trois thèmes ont été développés : «Durabilité des médias», «Sécurité nationale et liberté de presse», et «Sécurité des femmes journalistes».
D’autre part, Trans­pa­rency international a procédé à la remise du «Prix Malina» du journalisme d’investigation sur la corruption à Andohalo. Six lauréats ont été primés en présence du président de l’Ordre des journalistes de Madagascar (OJM), Gérard Rakotonirina.
Dans tous les cas, chaque journaliste a célébré à sa manière la journée d’hier. Nom­breux ont publié leur photo marquante sur les réseaux sociaux, à défaut de rencontre solennelle.

T.N

Les commentaires sont fermées.