Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Mesures cntre le covid-19: Analamanga et 5 autres régions fermées

Mesures cntre le covid-19: Analamanga et 5 autres régions fermées

Les régions Analamanga, Sava et Atsinanana resteront isolées pour les 15 prochains jours en raison de l’état d’urgence sanitaire. Les régions Vakinankaratra, Matsiatra Ambony et Anosy complètent la liste, si Nosy Be et la région Boeny sont de nouveau ouvertes à la circulation.

Une amélioration de la situation sanitaire a été observée durant les derniers 15 jours si l’on en croit le président Andry Rajoelina. Lors de son intervention bimensuelle, il a souligné une baisse du nombre quotidien des cas positif au Covid-19. Une évolution qui serait due en partie aux me­sures sanitaires appliquées durant les 15 derniers jours, notamment la fermeture à la circulation des régions les plus touchées par l’épidémie, mais aussi le confinement total de la région Analaman­ga, tous les week-ends.
Malgré tout, la situation est encore loin d’être maîtrisée. La vigilance est donc toujours de mise, selon le chef de l’Etat qui a annoncé le maintien de l’état d’urgence sanitaire dans les régions Anala­manga, Sava et Atsinanana. L’entrée et la sortie dans ces trois régions demeurent donc interdites pour les 15 prochains jours, tout comme le couvre-feu entre 21 et 4 heures. Et comme Analamanga reste le principal foyer de l’épidémie, le confinement total de la région tous les week-ends est maintenu.

Trois nouvelles régions fermées
En dépit de la fermeture de ces trois régions, des personnes ont pu sortir clandestinement et entrer dans d’autres régions non concernées par les mesures sanitaires. A entendre le président de la République, cette situation explique la multiplication du nombre de cas positifs dans la région Vakinankaratra, limitrophe d’Analamanga. Les régions Anosy et Matsiatra Ambony font également face à cette multiplication du nombre de cas selon toujours le chef de l’Etat. De ce fait, le gouvernement a décidé d’appliquer dans ces trois régions, à partir du 5 mai, les mesures prises pour Analamanga, Sava et Atsinanana.

Chute du nombre de cas
Si la situation est plus critique dans certaines régions, elle évolue de manière encourageante dans d’autres ré­gions. C’est le cas dans la région Boeny et à Nosy Be qui, après avoir été isolées depuis le 20 mars, connaissent aujourd’hui une chute considérable du nombre quotidien de cas positifs. Depuis une semaine par exemple, la région Boeny n’avait recensé qu’un seul cas positif, alors qu’elle était à l’origine de l’entrée du variant sud-africain du Covid-19 en mars. En raison de cette amélioration, l’entrée et la sortie dans la région Boeny et à Nosy Be ne seront plus interdites pour les 15 prochains jours.
Concernant l’enseignement, le chef de l’Etat a fait savoir que seuls les élèves en classe d’examen reviendront en classe dans les régions concernées par l’état d’urgence sanitaire. Les autres classes restent par contre suspendues. Quant aux régions restantes, c’est-à-dire celles qui ne sont pas fermées, l’enseignement revient à la normale, que ce soit dans les écoles primaires et secondaires ou dans les universités. N’étant pas concernés jusqu’ici par les restrictions, les vols intérieurs de la compagnie Tsaradia seront également suspendus à compter du 8 avril.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.