Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

HCC: les hauts conseillers plébiscitent Florent Rakotoarisoa

HCC: les hauts conseillers plébiscitent Florent Rakotoarisoa

Sans surprise, Florent Rakotoarisoa devient le nouveau président de la Haute cour constitutionnelle (HCC). Aucun autre candidat ne s’est présenté. 

Un Rakotoarisoa peut en cacher un autre. 21 jours après l’installation officielle des hauts conseillers, la Haute cour dispose enfin d’un président élu par ses paires. En effet, les membres de cette institution n’ont pas dévié du délai imparti par le règlement intérieur modifié pour procéder à l’élection de leur président. Seul candidat au poste, Florent Rakotoarisoa a fait l’unanimité en obtenant huit voix sur les huit suffrages ex­primés et se retrouve alors à la tête de l’institution.
Contexte sanitaire oblige, la réunion s’est tenue par visioconférence et en audience privée. Si le doyen et nouveau président a été présent à la réunion, contrairement aux appréhensions, le haut con­seiller Nelson William, quant à lui, n’a pas assisté à la séance. Et pour cause, absent lors de la cérémonie d’installation, le haut conseillé n’a pas encore pris officiellement fonction. Com­me le précise article 14 du règlement intérieur, «L’élection a lieu en présence des hauts conseillers à la Haute cour à la majorité absolue des membres votants».

Expériences

Elu par le Conseil pour la magistrature suprême avec Bakoly Ratovonelinjafy, le doyen Florent Rakotoarisoa n’est pas étranger à la HCC en ayant déjà été membre auparavant. Vu son expérience, son élection au poste de président de cette institution n’est pas une surprise. Magistrat de formation, Flo­rent Rakotoarisoa a déjà été ministre de l’Intérieur durant la Transition et ré­cemment, premier président de la Cour d’appel de To­liara, juste avant son élection. Il a également été ambassadeur de Madagascar au Canada. Il remplace donc, après sept ans de service, Jean-Eric Rakotoarisoa qui a choisi de poursuivre sa carrière d’enseignement-chercheur à l’Université d’Anta­nana­rivo.
Avec l’élection de son nouveau président, la HCC pourra poursuivre ses activités. A noter qu’elle a déjà émis quelques décisions en l’absence du président pour assurer la continuité. En raison de la crise sanitaire, les réunions par visioconférence pourraient toutefois être maintenues en attendant l’évolution de la situation.

T.N

Les commentaires sont fermées.