Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Vaccins contre le Covid-19 : les premières doses attendues d’ici 15 jours

Vaccins contre le Covid-19 : les premières doses attendues d’ici 15 jours

Conformément à la déclaration du ministre de la Santé publique, le professeur Hanitrala Jean-Louis Rakotovao, en fin de semaine, Madagascar ne va pas attendre le mois de juillet pour obtenir les vaccins anti-Covid 19. Les premières doses arriveront dans deux semaines. Et, les inscriptions pour se faire vacciner sont ouvertes la semaine prochaine.

Une lueur d’espoir se profile. Grâce à l’appui des Partenaires techniques et financiers (PTF), les premières doses de vaccins arriveront dans le pays d’ici deux semaines. Les démarches entamées dernièrement par l’Etat permettront à la Grande île de recevoir, plus tôt que prévu, les premières doses de vaccins contre le Covid-19. “Lesquelles seront acheminées dans le pays d’ici quinze jours”, a informé le ministre de la Santé publi­que, hier soir lors de son intervention sur la chaîne de la télévision na­tionale.
Il n’a toutefois pas pré­cisé les noms des vaccins, parmi les quatre retenus par l’Etat, sur proposition de l’Acadé­mie de médecine. Il s’agit no­tamment, du Co­vishield, Pfizer, Sinopharm et John­son&Johnson.

Les agents de santé et les forces de l’ordre, priorisés
Ce n’est pas tout le monde qui recevra ces premières doses de vaccins qui ne pourront pas couvrir le besoin de l’ensemble de la population. D’où la nécessité d’établir la priorisation des personnes à vacciner. A ce propos, “les agents de santé et les forces de l’ordre, sur le front dans la lutte contre le Covid-19 et plus explosés, devront bénéficier en premier du vaccin”, a précisé le numéro un du ministère de la Santé publi­que. “S’en­suivront les personnes vulnérables et les personnes âgées”, a-t-il ajouté.
Les inscriptions à la vaccination seront ouvertes dès la semaine prochaine pour ces groupes de personnes qui devront également être issus des régions où le coronavirus circule fortement, notamment à Analamanga. Le professeur Hanitrala Jean-Louis n’a pas omis de rappeler que la vaccination contre le coronavirus n’est pas obligatoire et devra se faire sur la base du volontariat.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.