Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Projet Reframe : préparation de la réouverture des frontières

Projet Reframe : préparation de la réouverture  des frontières

En vue de la réouverture des frontières de Madagascar, l’OIM en collaboration avec le gouvernement japonais lance un programme de renforcement des capacités de contrôles sanitaires au niveau des aéroports d’Ivato et de Nosy be, ainsi qu’au port de Toamasina.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Mada­gascar lance dès ce mois le projet «Recover from the Covid-19 adverse mobility-restrictions induced impacts in Mada­gas­car» (Reframe) vi­sant à renforcer les capacités de con­trôles sanitaires aux frontières internationales du pays. Le gouvernement ja­ponais finance à hauteur de 272.277 USD ce projet de 12 mois.
La mise en œuvre de Re­frame portera sur deux activités. D’une part, mettre à niveau les équipements, le matériel et système technologiques, adaptés à la prévention, la surveillance et au contrôle des malades à l’entrée internationale du territoire malagasy. Et d’autre part, développer les compétences et l’expertise des personnels présents au niveau des frontières pour atténuer les risques sanitaires «de manière intégrée et coordonnée», précise le communiqué de l’OIM en date du 19 avril.
Les activités du projet se concentreront sur trois points d’entrée internationaux, no­tamment les aéroports d’An­tananarivo et de Nosy Be ainsi que le port de Toa­masina. Pour ce faire, l’OIM travaillera de concert avec la douane malagasy, le ministère de la Sécurité publique et celui de la Santé publique.

Des vols spéciaux réguliers

Les frontières de Mada­gascar sont officiellement fermées depuis mars 2020, sauf celle de Nosy Be qui a été rouverte entre octobre 2020 et mars 2021, dans l’optique de sauver le tourisme, la principale activité porteuse dans l’île.
L’existence de vols spéciaux réguliers depuis mars 2020 fait aujourd’hui l’objet de vives critiques auprès de l’opinion. Notons par ail­leurs que les dernières dis­positions annoncées par l’Avi­ation civile de Mada­gascar (ACM) par rapport au transport aérien, publiées le 8 avril, autorisent toujours les vols de rapatriement soumis à une autorisation préalable des autorités mala­gasy.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.