Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Insécurité dans le 7e arrondissement: une dizaine d’arrestations en l’espace d’une semaine

Insécurité dans le 7e arrondissement: une dizaine d’arrestations en l’espace  d’une semaine

De jour comme de nuit, l’insécurité bat son plein dans le 7e arrondissement de la capitale, notamment aux 67Ha. La semaine passée, l’équipe du commissariat local renforcée par des éléments du Poste de police d’Antaniavo-Antohomadinika (PPA4) a procédé à une série d’arrestations, durant laquelle la «bande des 5» et les 3 récidivistes de Tsiafahy, ont été neutralisés. 

Le 10 avril, un jeune de 19 ans a été arrêté au rond-point 67 Ha Sud, pour vol du téléphone portable d’un pointeur de la ligne 172. Il ne s’attendait pas à ce qu’un policier en tenue civile et des témoins allaient le poursuivre et l’arrêter. Puis, le 12 avril en pleine journée, les policiers du PPA4 à Ankazomanga ont mis la main sur un individu âgé de 26 ans, en train de dérober le porte-monnaie d’une femme qui a lancé un appel au secours.
Le matin du 13 avril, pour la énième fois, Bolo le chef de la bande des 5, est tombé dans les filets de la police, après avoir détroussé un étudiant du CNTMAD à Antanimena. Il s’est emparé de l’argent, d’une carte bancaire et la carte d’étudiant de la victime. Dans la même journée, un jeune de 18 ans a été intercepté à Antohomadinika, après un vol à la tire.
Le lendemain de l’arrestation de Bolo, 3 malfrats récidivistes fraichement sortis de Tsiafahy et d’Antanimora, ont été également arrêtés à Ambohibary Antanimena, pour avoir dévalisé un vendeur de charbon de bois. Ils ont également commis un vol à la tire du côté d’Ankorondrano Andrefana quelques heures après ce cambriolage, mais les policiers étaient déjà à leurs trousses à ce moment-là.
Dimanche soir, après une course-poursuite aux 67Ha entre les limiers du commissariat du 7e arrondissement et un jeune détrousseur âgé de 18 ans, ce dernier n’a pas pu aller très loin et fut rattrapé. Sa victime délestée de son bijou l’a dénoncé. Enfin, lundi, deux hommes âgés de 18 et de 34 ans impliqués dans des attaques à main armée ont été placés sous mandat de dépôt à Antanimora avant-hier.

Felana Michelle

Les commentaires sont fermées.