Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Vaccins contre le Covid-19: Covishield, Pfizer, Sinopharm et Johnson&Johnson retenus

Vaccins contre le Covid-19: Covishield, Pfizer, Sinopharm et Johnson&Johnson retenus

Covishield, Pfizer, Sinopharm et Johnson&Johnson, sont retenus pour éradiquer la pandémie de Covid-19, à Madagascar. L’Etat prévoit de mettre tout en œuvre pour les obtenir dans les meilleurs délais, selon les informations. 

L’Etat entend mettre les bouchées doubles pour obtenir des vaccins contre le Covid-19. C’est à ce titre que le président de la République, Andry Rajoelina, a rencontré les membres de l’Académie nationale de mé­de­cine de Madagascar (Ana­mem), hier à Ambohi­tso­rohitra.
«A l’issue de cette réunion et au vu de l’évolution des nouveaux cas à l’échelle nationale et mondiale, plusieurs vaccins sont retenus pour lutter contre la propagation de la pandémie à Ma­dagascar», note la communication de la Présidence. Elle ajoute que sur proposition de l’Académie de médecine, Madagascar a choisi quatre vaccins, à savoir, Covishield, Pfizer, Sinopharm et John­son&Johnson.
Lors de sa récente intervention, la porte-parole du gouvernement avait déjà révélé la préférence du gouvernement pour John­son& Johnson. Les trois autres constituent, par ailleurs, une nouvelle donne. Cela pourrait s’expliquer par le fait que, si l’on en croit la communication étatique, l’utilisation des vaccins dépend de la situation de «chaque cas et chaque région touchée».
Force est de signaler que le vaccin Covishield du Serum Institute of India est la marque du vaccin d’AstraZeneca/Oxford. Quant au Pfizer/Biontech du laboratoire américain Pfizer et du laboratoire allemand Biontech, il fait partie des vaccins validés par l’OMS, mais doit être conservé à des températures -80 à -70°C, ce qui nécessite des moyens.
Le vaccin Sinopharm, produit par un laboratoire chinois, fait également partie des vaccins les plus utilisés car il a démontré son efficacité contre le Covid-19. Il en de même pour le vaccin américain Johnson & Johnson.

D’autres voies
En tout cas, compte tenu de la situation à l’international où la course à la vaccination est un enjeu géopolitique, l’Etat devra donner un coup d’accélérateur. D’autant que l’initiative Covax prendra plus de temps.
«Nous avons déjà réfléchi aux démarches à suivre pour obtenir des vaccins, comme c’est le cas avec l’initiative Covax ou encore à travers l’Union africaine. Certaines peuvent prendre plus de temps», a concédé le ministre de la Santé publique, Jean-Louis Rakotovao, à la sortie de cette réunion. Et lui de rassurer, «Mais le gouvernement fera tout pour protéger la population malagasy. Il existe d’autres démarches que nous allons entamer pour que les vaccins arrivent à Madagascar le plus tôt possible».

Lors de son dernier point de presse, le ministre de la Santé avait déjà signalé que les vaccins soumis à la demande à travers l’initiative Covax ne devront arriver qu’au mois de juillet et qu’en attendant, d’autres pistes sont à explorer.
Sur ce, la Présidence de souligner que l’Etat malagasy «met tout en œuvre pour importer des vaccins. Et des mesures ont ainsi été prises afin de les acquérir dans les meilleurs délais». Dans cette optique, l’Exécutif n’entend pas fermer les portes à d’autres entités, y compris le secteur privé, qui pourraient apporter leur contribution.

Appui du secteur privé
A ce propos, la Fondation Akbaraly a indiqué avoir initié une réunion d’information et de coordination en matière de riposte au Covid-19, notamment dans le cadre de l’acquisition des vaccins.
«L’idée d’importation de vaccins a été soulevée lors de cette réunion », rapporte le site d’information Orange.mg, évoquant la présence des représentants de la Prési­dence, de la Primature, du ministère de la Santé pub­lique, de l’Académie de mé­decine, du corps diplomatique et des partenaires techniques et financiers.
Pour en revenir à la rencontre d’hier, «L’Etat Mala­gasy n’est nullement contre la vaccination. Nous devons choisir avec précaution les vaccins adaptés au variant du Covid-19 qui sévit à Madagascar», a réitéré le Chef de l’Etat. A cette occasion, il a noté que les agents de santé et les personnes âgées sont priorisés, lors de la campagne de vaccination.

J.P

Les commentaires sont fermées.