Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Meurtre d’une mairesse : deux suspects neutralisés par la gendarmerie

Meurtre d’une mairesse : deux suspects neutralisés par la gendarmerie

Deux présumés coupables du meurtre de la mairesse de la commune de Marohazo dans le district de Maintirano (région Melaky), ont été neutralisés avant-hier à Morafenobe par la gendarmerie. 

Les gendarmes de Me­laky ont reçu des renseignements auprès d’une source anonyme, indiquant l’endroit où se terraient les criminels impliqués dans cette affaire. Ainsi, deux éclaireurs ont été envoyés à Andranolava, dans la commune d’Andra­nokoaky, district de Mora­fenobe, en vue de repérer les suspects dans une maison désignée comme étant leur repaire. Ils y étaient effectivement. S’apprêtant à les interpeller les gendarmes ont lancé une sommation verbale.
Mais les suspects ont refusé d’obtempérer. Pire, ils se sont rués vers les gendarmes munis d’armes blanches dans le dessein de les agresser. Les gendarmes ne se sont pas laissé faire et ont riposté par des tirs dont les balles ont mortellement touché les dénommés Jaolahy et Soamana alias Lapiky. Ces derniers n’étaient autres que des complices du dénommé Manantsay, le présumé assassin de la mairesse de la commune de Marohazo, Faly Françoise Zafimena qui a été abattue par balle à bout portant.
Le meurtre a eu lieu la nuit du 25 octobre de l’année passée au domicile de la victime. Après leur forfait Jaomana, Soamana et Ma­nantsay ont disparu de la circulation, ainsi que deux autres acolytes surnommés Markôsy et Zainy. La poursuite de l’enquête a été par la suite confiée à la gendarmerie d’Andramy qui, au fil des investigations, a identifié le principal suspect, Manan­tsay qui n’est autre que le neveu de la victime. Une discorde familiale de longue date serait le mobile du meurtre mais en plus de cela, Manantsay est un bandit de grand chemin, farouchement opposé à la volonté de l’élue d’implanter un poste de gendarmerie dans sa circonscription…

Felana Michelle

Les commentaires sont fermées.