Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Fosse provisoire d’Anjanahary: le taux des enterrements en baisse

Fosse provisoire d’Anjanahary: le taux des enterrements en baisse

L’interdiction de transporter un décès notifié à Analamanga en vue de l’inhumer dans sa région d’origine est de nouveau en vigueur, quelle que soit la cause du décès. Néanmoins, la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) a anticipé en mettant à la disposition des familles endeuillées des tombeaux provisoires au cimetière d’Anjanahary.

De source auprès du docteur Allyre Raza­na­kombana, directeur de l’Eau, assainissement et hygiène (DEAH) du Bureau municipal d’hygiène (BMH) d’Isotry, «32 personnes sont enterrées à Anjanahary depuis le mois de janvier dont 19 victimes du Covid-19», donnant ainsi une moyenne de dix enterrements par mois. A ce sujet, ce docteur a fait savoir que le taux des enterrements est en baisse au cimetière d’Anjanahary. Au mois de juillet 2020, marquant le pic de l’épidémie, 69 funérailles ont été enregistrées en un mois et demi, dont 19 victimes du Covid-19.

Même situation auprès des pompes funèbres

La situation est à peu près la même auprès des pompes funèbres. «Nous n’enregistrons plus actuellement que trois à quatre morts par semaine depuis le début du mois. Ce qui n’était pas le cas auparavant où nos six corbillards ont été tous mobilisés, surtout les lundis et mercredis», a fait savoir un responsable de service de pompes funèbres du côté d’Anosipa­trana.

Selon ce dernier, une révision à la baisse du prix des services rendus est observée actuellement. A partir de 300.000 ariary la location d’un corbillard, porteurs et sonorisation inclus, si l’enterrement se déroule dans la capitale et ses périphéries immédiates comme à Tanjombato ou au By-pass.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.