Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Urgence sanitaire: les écoles restent fermés, les marchés hebdomadaires suspendus

Urgence sanitaire: les écoles restent fermés, les marchés hebdomadaires suspendus

La Plateforme nationale des écoles privées devrait patienter. Devant la flambée de la contamination au Covid-19, le conseil des ministres vient de prolonger  les vacances de Pâques.  Pour dire que les écoles restent fermées jusqu’à nouvel ordre. En même temps, les marchés hebdomadaires dans la capitale, propices à la propagation du virus sont suspendus.  

L’Etat serre à nouveau la vis face au rebond du coronavirus. Alors que les établissements privés et catholiques s’apprêtent à fai­re leur rentrée ce lundi, après trois semaines de va­cances de Pâques, le gouvernement joue la prudence et prolonge la fermeture des écoles. «Les vacances de Pâ­ques se poursuivent pour les uni­versités et établissements scolaires sur toute l’île», a-t-on précisé.
Ainsi, les collèges, lycées et universités, publics ou privés, restent fermés en attendant l’évolution de la situation. Certes, cela ne répond pas aux attentes des responsables du privé qui ont manifesté leur intention de reprendre les cours à partir de lundi, tout en s’engageant à respecter les protocoles sanitaires établis par le ministère de l’Education nationale (Men). Désormais, le contexte les oblige à adopter le plan B, c’est-à-dire les cours à distance.
Pour rappel, le gouvernement a déjà allongé d’une semaine les vacances de Pâques prévues se terminer le 11 avril. Suivant cette disposition, la reprise avait été prévue pour le 19 avril mais. Maintenant, la rentrée semble renvoyée aux calendes grecques et l’année scolaire pourrait-être à nouveau compromise.

Les marchés hebdomadaires suspendus
Le gouvernement a aussi annoncé la fermeture des marchés hebdomadaires dans la ville d’Antana­na­rivo. Il est crucial de briser la chaîne de contamination qui gagne du terrain dans un lieu de rassemblement pub­lic comme les marchés. Par contre, ceux au niveau des fokontany sont toujours autorisés à ouvrir.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.