Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Traitement du Covid-19 : le CTC-19 Alarobia débordé par l’afflux des malades

Traitement du Covid-19 : le CTC-19 Alarobia débordé par l’afflux des malades

A peine opérationnel avant-hier, le Centre de traitement de Covid-19 (CTC-19) installé au Lycée technique à Alarobia fait déjà face à l’afflux des malades du coronavirus. Alors que les responsables aménagent plus de lits d’accueil, le site commence à être débordé. 

Pour l’heure, les responsables n’ont fourni aucune information sur la capacité d’accueil du CTC-19 à Alarobia. D’ail­leurs, d’autres matériels mé­dicaux indispensables com­me des concentrateurs d’oxy­gène encore sous em­ballage, sont en train d’être installés. Très tôt hier matin, après avoir été refoulés des autres CTC, à Mahamasina, à Ivato et au village Voara, des malades essoufflés af­fluaient à Alarobia, dans l’espoir de trouver des lits disponibles.

D’après le ministre de la Santé publique, le Pr Ha­nitrala Jean-Louis Rakoto­vao, «le centre a reçu ses premiers patients mardi, vers 19h30, mardi. Le lendemain, de nombreux autres se sont présentés alors que toutes les salles n’étaient pas entièrement prêtes». Leur attente fut interminable et pire encore, bon nombres de patients ont déjà eu du mal à respirer.
«Nous sommes là depuis 7h du matin, mais on attend toujours», a regretté un accompagnateur de l’un des pa­tients qui faisait la queue au triage. Un autre patient, déjà sous sérum, a tenté de trouver un lit à Alarobia après avoir été refusé à Maha­masina, faute de place, a at­tendu des deux heures avant de recevoir les soins.

Visiblement, les responsables du site semblent dé­passés par l’événement sans parler de la mauvaise organisation. Notons qu’à l’instar des CTC-19 à Maha­ma­si­na et Ivato, celui Alarobia prend en charge les patients développant la forme modérée du Covid-19, c’est-à-dire, qui ont de la difficulté à respirer. Ils sont placés sous assistance respiratoire grâce aux concentrateurs d’oxygène.

Rakoto

Des hôtels transformés en hôpitaux 

L’Etat compte augmenter les capacités d’accueil pour les patients du Covid-19. Il a été annoncé en conseil des ministres hier que deux autres centres de traitement du Covid-19 (CTC-19) ouvriront prochainement à Ankorondrano et au By-pass et des hôtels seront transformés en hôpitaux.

D’après les précisions, «Ces hôtels-hôpitaux seront dirigés chacun par 2 médecins et 8 paramédicaux. Ils seront approvisionnés en médicaments pour traiter le Covid-19 et dotés de concentrateurs d’oxygène. L’admission y sera payante, mais l’Etat se chargera de fixer le montant de la prise en charge, en accord avec les propriétaires des locaux».
Dans la foulée, les autorités étatiques ont réitéré la gratuité des tests au niveau du Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHU-JRA) et au village Voara Andohatapenaka et des médicaments tels l’azithromycine, le magnésium, la vitamine C, le Lovenox ou encore le Dexaméthasone, au niveau des hôpitaux et centres de santé publics. L’Etat prévoit des sanctions sévères à l’encontre de ceux qui enfreignent cette disposition. Une nouvelle organisation sera mise en place pour mieux gérer les médicaments. Pour ce faire, des contrôles stricts seront menés dans les hôpitaux, les CTC-19 et les CSB.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.