Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Marché du riz local : une légère baisse des prix constatée

Marché du riz local : une légère baisse des prix constatée

Une légère baisse des prix du riz local a été observée sur le marché de la capitale cette semaine. Toutefois, le prix de certaine variété comme le Makalioka et le Manalalondo ne fléchit pas. 

Au marché d’Analakely, les prix du kilo du riz local comme le Tsipala, Se­mences et le Vary gasy blanc varient entre 2.300 et 2.800 ariary. Une légère baisse donc, contrairement aux Makalioka et Manalalondo qui s’achètent encore à un prix élevé. 3.000 ariary le kilo pour le Makalioka essentiellement produit dans l’Alaotra Mangoro, contre 3.100 ariary pour le Manala­londo, une variété en provenance du Vaki­nankaratra.
Du côté du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (Mica), le département a également noté une légère baisse des prix suite aux contrôles réguliers effectués sur le marché. Hanitriniaina Ranarison, Directrice régionale du commerce, de l’industrie et de l’artisanat (Mica) dans la région Analamanga, a avancé par ailleurs que «A la suite des discussions avec les collecteurs, les prix actuels des variétés Makalioka et Manalalondo sont normaux. Ils affirment qu’ils ne peuvent pas s’en sortir en baissant les prix». Et la responsable de rajouter que «Le prix des riz locaux devrait connaître une baisse avec l’arrivée du riz de première saison sur le marché».

Des prix de référence jamais appliqués

En pleine période de soudure au mois de février, le Mica a déjà engagé une discussion avec tous les opérateurs concernés par le marché des PPN et a proposé une nouvelle structure des prix du riz importé et local, du sucre et de l’huile alimentaire. Mais selon le constat des consommateurs, ces prix de référence n’ont jamais été appliqués sur le marché.
D’après les données de l’Institut national de la statistique (Instat), le taux d’inflation au niveau national enregistré au début de l’année est de 5% par rapport à l’année 2020. Depuis décembre 2020, les prix du riz augmentent à un rythme mensuel de 2,6%. «Ce qui explique le ressenti d’inflation de l’opinion publique actuellement, car ce produit à lui seul représente 60,5% de la variation des prix de l’ensemble du panier de consommation du ménage», rapporte l’Instat dans un article publié au mois de mars.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.