Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Anjozorobe: un kidnappeur abattu lors d’un enlèvement

Anjozorobe: un kidnappeur abattu lors d’un  enlèvement

Un enlèvement s’est produit dans le district d’Anjozorobe, le soir du lundi de Pâques. Sauf que la tentative a pu être déjouée, l’otage libéré et l’un des assaillants neutralisé.

Vers 20 heures, trois individus ont fait irruption dans la localité d’Andranofasika fokontany Ambohitsitaitaika, dans la commune de Beronono, et ont enlevé un villageois. Alerté, les gendarmes du poste avancé de Beronono appuyés par des militaires en poste à Ambohitsi­tai­taika, se sont lancés à la poursuite des bandits. Quel­ques kilomètres plus loin, les poursuivants ont commencé à gagner du terrain. Les malfrats ont alors ouvert le feu. La riposte des forces de l’ordre ne s’est pas fait attendre. Un des bandits a été touché mortellement et ses acolytes ont pris la fuite. L’otage a été libéré le soir même, a-t-on annoncé.
De source toujours au­près de la gendarmerie d’Am­batomanoina, un autre enlèvement a été commis dans le village de Morarano, de la commune d’Ambohi­ba­ry Vohimena, un peu plus tôt ce même jour. Une bande armée a pris en otage un villageois et le soir même, les ravisseurs ont réclamé une rançon de 50 millions d’ariary en échange de sa libération. Le lendemain du rapt, c’est-à-dire avant-hier, la victime a réussi à s’échapper.
Il y a à peine quelques semaines, plus précisément dans l’après-midi du 23 mars à Beherana fokontany Andranomiantra, dans la commune d’Ambohibary Vo­hilena, un gang armé de fusil de chasse a enlevé une famille de trois personnes dont le père, son fils aîné âgé de 39 ans et sa fille de 37 ans. Un peu plus tard dans la nuit, les ravisseurs, au nombre de cinq, ont abattu par balle le père de famille. Son corps a été retrouvé dans le village d’Amparihimaina par les poursuivants. Quel­ques jours plus tard, les kidnappeurs avaient réclamé une rançon estimée à 12 millions d’ariary. Les deux otages restants ont recouvré la liberté le samedi 27 mars après que leurs proches ont payé la somme demandée.

Felana Michelle

Les commentaires sont fermées.