Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Situation sanitaire: reconfinement ou pas ?

Situation sanitaire: reconfinement ou pas ?

Lors de sa dernière intervention sur la chaîne nationale, Andry Rajoelina a écarté le retour au confinement. Quinze jours après, la situation épidémiologique a changé et devient même plus alarmante. Que va dire le président aux Malagasy ce soir ? 

En 72 heures, 41 personnes ont succombé à la maladie. Le nombre de cas positifs explose. Sans conteste, la deuxième vague est plus forte que la première et pourrait changer la donne. Alors reconfinement ou pas ? Le chef de l’Etat a déjà souligné que la décision du gouvernement et les mesures à prendre dépendront de l’évolution de la situation et du respect des mesures sanitaires.
Les avis divergent devant l’étendue et l’ampleur de la contamination. Une partie de l’opinion publique est favorable à un confinement strict, malgré les conséquences socioéconomiques qui en découlent. Une étape obligée pour contenir la propagation du virus qui gagne chaque jour du terrain. Cette mesure permet aussi de désengorger les hôpitaux et les services de réanimation, au bord de la saturation, à l’heure actuelle.
D’un côté, d’autres ne cachent pas leur réticence. Pour eux, le pays et la population ne pourront plus supporter un nouveau confinement. Ce serait un véritable coup de grâce pour les activités économiques, au moment où tous les secteurs ont du mal à remonter la pente. Cela risque même de provoquer une crise sociale.

Quelles mesures ?
Andry Rajoelina va-t-il acter le reconfinement ? On aura la réponse ce soir. Mais une chose est sûre, des mesures seront annoncées. A ce sujet, les observateurs estiment qu’un renconfinement partiel ou régional en fonction de l’évolution de l’épidémie dans chaque région pourrait être envisagé, à part le renforcement des mesures sanitaires et barrières existantes.
En fait, plusieurs responsables, notamment au niveau des régions, ont lancé un cri d’alarme. A entendre la ministre de la Communication et de la culture, Lalatiana Andriatongarivo, dans l’émission «Tsy ho tompo trano mihono», hier, la situation sanitaire a été évoqué lors du Conseil des ministres et «il y aura une déclaration demain (lors l’émission du Chef de l’Etat, ndlr)».

Vaccination
Le chef de l’Etat est également attendu sur la vaccination. Lors de sa dernière intervention, il a parlé d’une concertation avec l’Académie de médecine sur le vaccin qui correspond à la situation dans le pays. Cette dernière avait déjà fixé plusieurs paramètres, dont la nécessité de mettre en place des infrastructures adéquates au niveau des établissements hospitaliers.
Quoi qu’il en soit, à entendre le ministère de la Santé publique, Madagascar a déjà lancé les démarches administratives visant à inscrire Madagascar dans la liste des pays bénéficiaires de l’initiative Covax, mécanisme permettant à tous les pays de bénéficier de doses de vaccins. Le Ghana, la Cote d’Ivoire, le Nigeria, le Kenya, l’Angola ou encore la République démocratique du Congo sont déjà parmi les bénéficiaires.
La ministre Lalatiana Andriatongarivo a rappelé hier que les responsables étatiques, à commencer par le chef de l’Etat et les membres du gouvernement, travaillent d’arrache-pied pour trouver des solutions afin d’endiguer la propagation de l’épidémie. Par ailleurs, reconfinement ou pas, le chef de l’Etat va prendre une décision difficile, selon elle. «Ce n’est pas facile, car quelles que soient les décisions et les mesures à prendre, les critiques fuseront toujours», a-t-elle fait savoir.

J.P

Les commentaires sont fermées.