Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Androy : une alternative à la déforestation

Androy : une alternative à la déforestation

Une alternative à la déforestation a été proposée aux habitants du fokontany de Manavy, district d’Ambovombe, pour limiter la dégradation de l’environnement dans le secteur.

La ministre de l’En­vi­ron­­ne­ment et du développement durable, Baomiavotse Vahinala, a rencontré directement les auteurs de la destruction massive de la forêt primaire de Manavy, district d’Am­bo­vombe, en début de semaine à la suite de l’alerte lancée par des notables et élus de la région Androy. Au cours d’une concertation publique menée en collaboration avec les autorités locales conduites par le gouverneur Soja Lahimaro Tsimandilatse, el­le les a convaincus d’abandonner cette pratique qui aura des répercussions sur l’avenir de la région tout entière. La population a avoué avoir été poussée aux délits à cause du kere qui sévit depuis des mois dans la zone.
«Nous sommes obligés de nous reconvertir en charbonniers ou bûcherons pour survivre en attendant d’hypothétiques récoltes prévues dans trois mois », a déclaré leur porte-parole. La ministre Baomiavotse Vahinala leur a alors expliqué que les conséquences seront encore pires que la situation actuelle, puisque la déforestation intensifie la désertification en cours dans cette partie de l’île.
Les autorités ont décidé de mener une campagne de reboisement par système à haute intensité de mains-d’œuvre dans la zone de Manavy afin de restaurer la partie dégradée de cette forêt sèche tout en fournissant du travail rémunérateur à la population. La mise en place de solutions durables en partenariat avec d’autres départements ministériels, a aussi été évoquée.
Des essences rares de cette forêt approvisionnent en bois de chauffe les villes de Taolagnaro, Ihosy, Toliara, Ambovombe et même Fianarantsoa actuellement.

Manou

Les commentaires sont fermées.