Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Présidence de la Caf: Ahmad définitivement hors course

Présidence de la Caf: Ahmad définitivement hors course

La route de Patrice Motsepe vers la présidence de la Confédération africaine de football (Caf) est dégagée. Finalement, après la confirmation par le Tribunal arbitral du sport (Tas) de la suspension d’Ahmad de toutes activités footballistiques hier, le Malagasy ne sera pas candidat. Son espoir de briguer un deuxième mandat vient de s’envoler pour de bon. 

Après la décision de la Chambre de jugement de la commission éthique de la Fifa, rendue le 19 novembre 2020, de suspendre Ahmad de toute activité liée au football sur le plan national et international pendant 5 ans, ainsi qu’une amende de 200.000 CHF, le Malagasy a saisi le tribunal arbitral du sport (Tas). Ce dernier a rendu la sentence finale qui n’arrange en rien la situation de l’ancien président de la Caf.

En fait, le Tas a approuvé en quelque sorte la sanction prise par la Fifa à l’encontre d’Ahmad. Il estime que le Malagasy a bafoué le code d’éthique de la Fifa et l’a reconnu coupable de trois infractions en la matière. Ahmad a délibérément omis d’enregistrer diverses transactions financières par virement bancaire ou en espèces comme les bonus et indemnités, sans base contractuelle ou réglementaire. Le Code d’éthique de la Fifa ne cautionne pas à titre d’exemple, le financement d’un pèlerinage à La Mecque.

« Le Tas a également jugé qu’Ahmad avait enfreint les règles concernant la distribution de cadeaux et le détournement de fonds lors d’un pèlerinage à La Mecque qui était partiellement financé par l’argent des Fac », a-t-on rapporté.

Définitivement hors course

Même si la Tas a réduit de deux ans la suspension d’Ahmad et à 50.000 euros contre les 200.000 francs suisses le montant des amendes, c’est largement suffisant pour l’empêcher de se porter candidat à l’élection du président de la Confédération africaine de football, prévue le 12 mars. Et, le malheur des uns fera le bonheur des autres. Le candidat sud-africain Patrice Motsepe est en roue libre d’autant qu’il est adoubé par le président de la Fifa, Gianni Infantino.

La Fifa jubile

A défaut d’être divine, la Fifa a été maline dans la préparation de la succession d’Ahmad. Après avoir réussi à l’écarter du pouvoir par le biais de sa Commission d’éthique, l’instance internationale a trouvé un compromis avec les quatre candidats en lice pour former un bloc unique en vue de la prochaine Assemblée générale élective (AGE) de la Caf, en intronisant comme candidat unique le Sud-africain Patri­ce Motsepe.

Naisa

Les commentaires sont fermées.