Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Magro Tanjombato: la manifestation du Tim sous haute surveillance

Magro Tanjombato: la manifestation du Tim sous haute surveillance

Une manifestation sous haute surveillance. Après avoir essuyé plusieurs refus, les députés Tim ont enfin obtenu l’aval des autorités et peuvent organiser un rassemblement politique au Magro Tanjombato, sous certaines conditions. 

Au nom de la démocratie, le général Angelo Ravelonarivo, chef de l’Organe mixte de conception (OMC) et préfet d’An­alamanga, donne son feu vert à une manifestation politique sous la férule des députés Tim, ce jour au Magro Tanjombato. Il souligne que cette fois, leur demande a respecté les procédures. Non seulement elle a été déposée 48 heures avant la manifestation, mais les élus Tim ont également fourni une lettre d’autorisation d’occupation des lieux, signée par le propriétaire.

«Au nom de la démocratie et de la liberté d’expression, les députés de l’opposition peuvent présenter leur rapport d’activités parlementaires ce samedi à Tanjombato. Toutes les formalités ont également été respectées», a déclaré le général Angelo Ravelonarivo, à An­ka­dilalana, hier.

Toutefois, le chef de l’OMC a émis quelques con­ditions pour que la manifestation reste dans le cadre légal. Comme il s’agit d’un rapport d’activité au sens propre, l’opposition doit s’abstenir de tenir des discours de haine et d’incitation à la révolte qui ont été au menu lors de l’excursion «politique», à Imerinkasinina le 6 février.
«Au cas où les opposants ne changeraient pas de ton dans leur discours et s’entêteraient à vouloir aller au-delà de la présentation de leur rapport d’activités, nous allons prendre les mesures qui s’imposent», a-t-il souligné.

Valable qu’une fois

Par ailleurs, cette autorisation n’est valable qu’une seule fois, selon toujours le chef de l’OMC. Pour dire que les députés Tim ne peuvent plus occuper le Magro Tanjombato après ce rapport. Vu qu’ils ne sont pas autorisés à occuper Ambo­hijatovo ni Soamandrakizay, leur rapport d’activités n’aura pas de suite.
Concernant le dispositif sécuritaire, le chef de l’Etat-major mixte opérationnel au ni­veau régional (Emmo-reg), le colonel Anicet Randria­na­rivelo, a indiqué qu’il y aura peu de restriction. La circulation en centre-ville ainsi que le déplacement des partisans du Tim qui veulent rejoindre Tanjombato, ne seront pas bloquée.

Par contre «Des éléments des forces de l’ordre seront présents notamment aux alentours de Tanjombato ainsi que dans le centre-ville. L’objectif est d’éviter que d’autres individus profitent de cet évènement pour faire des casses comme c’était le cas, lors de la manifestation estudiantine à Toliara, la semaine passée», a-t-il précisé.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.