Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Université de Toliara : heurts entre étudiants pro et antigrève

Université de Toliara : heurts entre étudiants pro et antigrève

La grève initiée hier par un groupe d’étudiants de l’université de Toliara n’a pas fait recette. Après avoir vu leur invitation à sortir des salles de classes refusée par leurs pairs qui étaient en plein cours, les grévistes ont semé le trouble dans le campus. 

Hors du commun. Une manifestation estudiantine a viré à un véritable affrontement entre étudiants, hier à Maninday. Les non partisans à la grève se sont affrontés aux instigateurs du mouvement. «Les grévistes ont fait irruption dans les salles et ont perturbé ceux qui étaient en cours pour les inciter à venir avec eux, sauf que leur invitation n’a pas reçu une suite favorable», a fait savoir le président de l’université, Andriamanantena Ra­zafiharison, au cours d’une conversation téléphonique.
Furieux, les manifestants ont commencé à cherché noise à leurs collègues non-grévistes, tout en utilisant pour ce faire des armes blanches en vue de les intimider. Bilan, au moins un étudiant a été grièvement blessé par les jets de pierre lors de l’affrontement. Mais la situation a été vite maitrisée quand des éléments des forces de l’ordre sont intervenus.

Bourses d’études…

Le motif du mouvement serait le même que celui des manifestations de ces dernières semaines dans d’autres universités, à savoir, le paiement des arriérés de bourses (4 mois) et les allocations d’équipements. Sauf que les étudiants de Ma­ninday revendiquent en sus la validation de leurs diplômes, la construction de toilettes et l’accélération des travaux de construction de bâtiments de type R+3 dans le campus.
Par ailleurs, un pourparler engagé depuis samedi entre les étudiants et les responsables de l’université, a permis d’éviter les descentes dans les rues. Mais il y a un hic, d’autres étudiants, qui ne faisaient pas partie de ceux ayant négocié, ont agi autrement. Ces derniers entendent poursuivre leur mouvement à Andatabo ce jour.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.