Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Issa Sanogo du Système des Nations Unies: «Il faut préserver la stabilité»

Issa Sanogo du Système des Nations Unies: «Il faut préserver la stabilité»

«Le développement durable a horreur de l’instabilité sociopolitique», a déclaré Issa Sanogo, le coordonnateur des Nations unies à Madagascar, en marge de sa rencontre avec le président du Conseil du fampihavanana Malagasy, Alphonse Maka, hier à Ampefiloha. 

«Je le dis ailleurs et je le redirai ici également : le développement dur­able a horreur de l’instabilité sociopolitique. Donc notre rôle, que ce soit la communauté internationale, les politiciens, la société civile, la population, on a tous intérêt à ce que la quiétude des Malgaches soit préservée», a déclaré Issa Sanogo.
Cette rencontre entre le représentant du Secrétaire général des Nations unies à Madagascar et Alphonse Ma­ka ne serait pas le fruit du hasard. A entendre les explications d’Issa Sanogo, en tant qu’institution contribuant à la vie politique et démocratique du pays, le CFM est in­contournable, surtout face à la conjoncture politique actu­el­le. Ce sujet a été d’ailleurs discuté par les deux personnalités. Et, les Nations unies insistent notamment sur l’importance des actions de prévention pour éviter une nouvelle crise politique.
«La question de prévention de crise ainsi que la stabilité politique importent beaucoup pour les Nations unies. En tant que représentant du Secrétaire général de cette organisation, il est tout à fait normal que je rende visite au président du CFM pour lui dire que ce qui nous intéresse, c’est la stabilité sociopolitique à Madagascar», a poursuivi le coordonnateur résident des Nations unies à Madagascar.

Médiation
En parlant de prévention de crise, depuis quelques semaines, le président du CFM s’est entretenu successivement avec les différents acteurs politiques dans le pays. Cette médiation a pour objectif de recueillir les points de vue de chaque parti et entités, afin de déterminer la principale raison du problème politique actuelle avant d’aboutir à une solution commune. Mais pour que cette médiation réussisse, il est important selon Alphonse Maka que chaque politicien fasse preuve de bonne volonté en cessant les actes de provocation.
«Il faut que nos politiciens adoptent la culture de la tolérance, la culture du dialogue, et non la haine comme c’est le cas actuellement. Personne n’a intérêt à ce que le pays replonge dans la situation de crise», a-t-il souligné.
Pour l’heure toutefois, l’opposition multiplie encore les provocations. Rien qu’en une semaine, les membres de l’opposition notamment des députés Tim, des politiciens du RMDM et tout dernièrement, l’ancien président Marc Ravalomanana, ont fait des déclarations politiques tendant à raviver les tensions.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.