Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Me Francesca Razafimahefa: trois mois avec sursis et 50.000 ariary d’amende

Me Francesca Razafimahefa: trois mois avec sursis  et 50.000 ariary d’amende

Une peine de trois mois de prison avec sursis et 50.000 ariary d’amende, ont été prononcés contre Me Francesca Razafima­hefa, fille de Me Hanitra Razafimanantsoa, pour détention de drogue et outrage à agent public.

Aussitôt après son audition par la gendarmerie, Me Fran­cesca Razafi­mahefa a été déférée au Parquet Anosy, hier vers 11h, suivi d’une audience de flagrant délit. Elle a dû faire face à trois gendarmes, témoins des faits.
Alors que ces derniers ont soutenu leur version, notamment l’outrage à agent public et détention de stupéfiant, la défense a tenté tant bien que mal de nier en bloc toutes les accusations en soutenant que le stupéfiant découvert aux toilettes ne lui appartient pas.

Une justice indépendante

Les juges ont aussitôt prononcé le verdict et la jeune femme a écopé de trois mois de prison avec sursis pour outrage à un gendarme et d’une amende de 50.000 ariary pour détention de stupéfiant. Vu la légèreté de la peine, la thèse d’une intervention politique ne tient plus dans cette affaire. La peine aurait en effet été tout autre, voire plus sévère, s’il s’agis­sait d’une vengeance politique.
Sans surprise, ce procès a été marqué par la forte présence des avocats venus soutenir leur pair. Si pour eux le verdict paraît injuste, la justice a fait preuve d’indépendance. Pour, Me Hanitra Razafimanan­tsoa, « la dé­cision n’est pas satisfaisante, mais ma fille est libre », a-t-elle indiqué sur les ré­seaux sociaux.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.