Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Forum économique: le président prône une économie africaine plus solide

Forum économique: le président prône une  économie africaine plus solide

Le chef de l’Etat, Andry Rajoelina, a participé hier, au 20e Forum économique international sur l’Afrique. Un évènement tombant dans le con­texte de la pandémie de Covid-19, qui a mis en lumière les principaux défis auxquels l’Afrique doit faire face. 

«La situation ac­tuelle nous a permis de prendre du recul et une remise en question s’impose car dorénavant, l’économie africaine doit être plus solide », a fait remarquer le chef de l’Etat lors de sa prise de parole. Il a souligné que l’Afrique doit aujourd’hui capitaliser les enseignements de cette crise pour accélérer l’industrialisation du con­tinent.
A ce titre, le locataire d’Iavoloha a indiqué que l’Afrique dispose des ressources et du savoir-faire nécessaires pour satisfaire largement les besoins de sa population, notamment en termes de médicament de premiers soins, tout en respectant les connaissances traditionnelles. «C’est face à l’épreuve de cette pandémie que nous nous sommes décidés à trouver une solution efficace aux problèmes immédiats».

Production locale
Sur ce point, il a rappelé les principaux acquis du régime durant la pandémie, entre autres, le sou­tien à la recherche scientifique malagasy à travers la mise en place de l’usine pharmaceutique Pharma­la­gasy. Celle-ci vient de produire le CVO+ gélule à base d’artemesia annua. Par ailleurs, afin d’atteindre l’objectif d’autosuf­fisance alimentaire, des projets de grande envergure et à long terme ont été lancés comme le pôle agricole dans le sud-ouest de la Grande Ile. Au final, l’ambition est de pouvoir exporter vers l’Afrique continentale.
A cela s’ajoutent les mesures pour accélérer l’industrialisation de Ma­dagascar à travers le projet « One District, One Factory » et ce, afin d’industrialiser chaque collectivité décentralisée du pays. A titre d’exemple, la mise en place de l’usine « Gasycar » qui aura pour ambition de fabriquer des voitures « Made in Mada­gas­car ».
« La situation que nous traversons aujourd’hui est sans précédent et les défis à relever pour offrir un meil­leur avenir à nos populations sont nombreux. L’Afri­que se doit de donner une réponse audacieuse fondée sur nos valeurs séculaires, le partage et la solidarité. Je suis convaincu qu’avec nos ressources et notre jeunesse, l’Afrique peut s’imposer sur les scènes économiques et politiques mondiales », a conclu le chef de l’Etat.

 J.P

Les commentaires sont fermées.