Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

La majorité s’est déjà exprimée…

La majorité s’est déjà exprimée…

Les effets de la crise sanitaire se font encore sentir près d’un an après le début de la pandémie Covid-19 à Madagascar. Economiquement et socialement, le pays est encore en pleine phase de reconstruction qui s’avère difficile et prend du temps. Normalement dans une telle situation, tout le monde s’entraide pour sortir le pays de l’ornière. On peut prendre comme exemple les pays développés, souvent pris comme modèle. Mais à Madagascar, c’est l’inverse qui est en train de se produire compte tenu de l’action de certains politiciens qui projettent de conduire le pays au chaos. Comme si les impacts de la crise sanitaire ne suffisent pas.

Ces politiciens, dont la plupart sont des députés, se définissent comme étant les porte-paroles de la population. Mais les sont-ils réellement ? Ont-ils vraiment consulté les citoyens dans chaque quartier ou seulement leurs partisans fanatiques ? L’histoire retiendra que durant les manifestations politiques, que ce soit en 1972, en 1991 ou en 2002, le droit de la majorité a toujours été piétiné par ceux qui se croyaient être leur porte-voix, simplement parce qu’ils se targuent d’avoir obtenu le soutien de leur partisan. La rue se transforme donc en champ de bataille politique pour les politiques battus dans les urnes, qui veulent faire taire la voix de la majorité.

Mais cette fois, la situation est différente, car cette majorité longtemps considérée comme silencieuse s’est déjà exprimée, lors de l’élection présidentielle de 2018 et d’autres scrutins qui se sont succédé. Elle ne s’est pas laissé mener en bateau quand les politiciens vaincus ont voulu faire pression pour faire basculer les résultats en leur faveur. Mis à part leurs partisans fanatiques, personne n’a suivi la manifestation qu’ils avaient organisée. Ce n’est pas donc une surprise si cette majorité dite silencieuse ne réagit pas aux appels lancés par ces mêmes politiciens qui font tout pour attirer l’attention, depuis plusieurs jours.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.