Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Hery Rasoamaromaka : les leaders de l’opposition devraient être en première ligne

Hery Rasoamaromaka : les leaders de l’opposition devraient être en première ligne

Alors qu’une partie de l’opposition n’adhère pas au mouvement « Miara-manonja », le gouverneur d’Anala­manga, Hery Rasoamaro­maka, appelle au dialogue. Mais si l’opposition compte foncer tête baissée, il estime que les leaders devront être sur la première ligne pour ne pas laisser leur partisan affronter seuls les forces de l’ordre qui vont quadriller Ambohijatovo, ce jour.
Et l’opinion publique se demande si ces députés seront au cœur de la manifestation ou se contenterait-ils de donner des consignes sur les ondes de « Miara-manonja ». D’après les informations reçues, l’ancien président Marc Ravalomanana se trouve actuellement Antsi­rabe.
« Nous avons toujours été sur place lors de la lutte en 2018, et nous avons répondu présents aux convocations », a-t-il lancé en faisant référence à la manifestation des 73 députés de l’époque. Il appelle ainsi les manifestants à ne plus se laisser emporter dans des luttes politiques qui n’ont qu’une seule finalité, « créer des troubles ».
Malgré cela, la région Analamanga reste ouverte au dialogue. D’après le gouverneur, personne ne gagne à ce qu’il y ait un coup d’Etat dans le pays. « Ce n’est pas un changement de régime qui va baisser le prix du riz demain », a-t-il indiqué. Avant de conclure que « l’opposition joue un rôle important dans le pays, mais des mesures doivent être prises lorsqu’elle ne fait que véhiculer la haine et diffamer».

T.N

Les commentaires sont fermées.