Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Le samedi de tous les dangers

Le samedi de tous les dangers

L’attention se focalise actuellement sur ce qui va se passer ce samedi au jardin d’Ambohijatovo, endroit prévu par les députés du Tim pour faire leurs rapports d’activités. D’ores et déjà, les concernés se sont contentés de déposer un simple avis en guise d’information au niveau de la Préfecture de police, sous prétexte qu’une demande en bonne et due forme serait d’office refusée. A leurs yeux, le fait que la place ait été officiellement baptisée «Kianjan’ny Demokrasia» (Place de la démocratie) lors des événements de 2009 est lourd de signification, synonyme à ce que tout un chacun y ait libre accès pour pouvoir s’exprimer librement.
Une initiative bien trop mal vue cependant par le camp d’en face, c’est-à-dire les autorités en place qui, ces derniers temps, ont concentré un peu trop leurs efforts sur la manière de pouvoir mâter tout ce que leurs adversaires politiques entreprennent, et craignent de ce fait d’éventuels débordements. Qui plus est, le lieu est actuellement fermé en vue de sa transformation par son propriétaire, en l’occurrence la CUA, en jardin botanique. Ce qui, en d’autres termes, laisse supposer que les «rapports» ne seront pas autorisés, vu leur caractère illégal, et donc, pas question d’ouverture de la Place de la démocratie.
Rien à dire, sinon que la situation est plus que tendue entre les deux parties qui entendent, chacune de leur côté, protéger leurs acquis. Et le problème dans tout cela, c’est qu’une fois de plus, le petit peuple en pâtira, à force de devoir revivre, le temps d’une journée entachée de politique politicienne, des événements «déplacés» qui ont déjà sérieusement impacté le train-train de vie. Ce qui est d’ailleurs toujours le cas, face aux avis émis via les émissions radiophonies (rivales), «Tambatra» et «Miara-manonja», aptes à raviver les animosités de part et d’autre des partisans des deux camps. En tout cas, ce sera, à coup sûr, le samedi de tous les
dangers !

Elia R.

Les commentaires sont fermées.