Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Réunion de l’OMC Nat: le PM met en garde contre toute tentative de déstabilisation

Réunion de l’OMC Nat: le PM met en garde contre toute  tentative de déstabilisation

Dans la difficile conjoncture actuelle et face à cette tentative de déstabilisation fomentée par l’opposition, l’Organe mixte de conception au niveau national (OMC-Nat), a tenu une réunion de mise au point hier au Palais d’Etat de Mahazoarivo. Le premier ministre, Christian Ntsay, également chef de l’OMC, a été ferme dans sa déclaration en mettant en garde les fauteurs de trouble à l’ordre public. 

«La population a le droit de vivre dans une atmosphère apai­sée. Toutes provocations ou actes allant à l’encontre de la souveraineté et de la sécurité nationale ne seront pas tolérés», prévient Christian Ntsay.
Faisant probablement al­lusion aux manifestations de l’opposition dans les rues la semaine prochaine, le chef du gouvernement a insisté sur la nécessité de maintenir la paix et la stabilité dans le pays. Il a demandé alors à ce que tout un chacun, y compris les politiciens, cesse toute provocation et incitation susceptible de créer des troubles dans le pays.
Le locataire de Mahazo­ari­vo souligne que les éléments de l’Etat-major mixte au niveau national (Emmo-Nat) prendront les mesures nécessaires au cas où des individus seraient tentés de déstabiliser le pays. Dans ce sens, cette mise en garde s’adresse probablement à l’opposition qui ces derniers temps, multiplient les incitations à la rébellion.
A cause des risques de dérapages et de propagation du Covid-19 dans le contexte sanitaire actuel, il est clair que les autorités n’autoriseront pas une telle manifestation. D’ailleurs, à entendre les me­mbres de l’opposition depuis plus d’une semaine déjà, ce rassemblement n’a rien de pacifique.

Foyers de tension sociale

Les membres de l’OMC-Nat ont également passé en revue d’autres sujets brulant du moment, notamment les problèmes d’approvisionnement et de coût de l’eau et de l’électricité. L’OMC-nat suivra donc de près l’exécution des consignes du chef de l’Etat sur la réduction des factures et l’amélioration de la qualité de service de la Jirama. Le premier ministre invite également les responsables au sein de cette société à régler leur problème interne, pour que cela ne puisse avoir des répercussions sur la gestion.
Les problèmes touchant certaines universités du pays, comme celle d’Antsiranana, étaient également au cœur des discussions de l’OMC-Nat. Le locataire de Maha­zoa­rivo a condamné les destructions de biens publics par certains étudiants, comme c’était le cas dans la soirée du 25 janvier. Il a en même temps appelé les responsables de l’université à se concertent avec les étudiants afin de trouver des solutions. Même chose pour les paramédicaux qui doivent trouver un terrain d’entente avec le ministère de la Santé publique, concernant leurs indemnités, toujours d’après Christian Ntsay.
«Nous avons besoin d’un apaisement dans le milieu médical pour faire face à l’épidémie de peste, car c’est la saison, mais aussi au Covid-19 qui persiste. Il faut donc que les paramédicaux tiennent compte de cette situation et de la disponibilité financière de l’Etat», a souligné le chef du gouvernement.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.