Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Jirama : Andry Rajoelina recadre Vonjy Andriamanga

Jirama : Andry Rajoelina recadre Vonjy Andriamanga

Andry Rajoelina n’a pas mâché ses mots en s’adressant directement à Vonjy Andriamanga, à l’occasion de l’inauguration de la centrale hybride à Betainomby Toamasina, hier. « Il est inacceptable que le service soit médiocre alors que les factures augmentent jusqu’à 100% », a-t-il lancé. Pour le chef de l’Etat, la Jirama doit d’abord « améliorer la qualité de service avant de passer à une hausse de tarif ».

La Jirama doit revenir sur sa décision d’appliquer un nouveau système de tarification. « Nous venons de sortir de la crise du Covid-19. Les revenus des ménages s’amenuisent. Puisque vous êtes là monsieur le Directeur général, je m’adresse à vous. La Jirama assure une mission de service public et doit satisfaire les usagers aussi bien en matière de service que de prix. Améliorez d’abord la qualité de service avant de réfléchir à une hausse de tarif », a signifié le président de la République, pour justifier la réticence de l’Exécutif par rapport à la nouvelle tarification appliquée par la compagnie d’eau et d’électricité.
Le chef de l’Etat a notamment soulevé, une fois de plus, que la priorité est d’être au service de la population. D’après Andry Rajoelina, une baisse de facture pour une certaine catégorie d’abonnés ne constitue pas un argument pour procéder à de nouvelles tarifications. Selon lui, «Nous enregistrons certainement des baisses pour une catégorie d’abonnés. Mais visiblement, la classe moyenne déjà en difficulté, subit une hausse».
Et Andry Rajoelina a pris l’exemple de ses collaborateurs qui paient habituellement 200.000 ariary par mois mais qui « se plaignent aujourd’hui de devoir verser 600.000 ariary ». Ou encore « des gens qui ont payé 10.000 ariary et qui aujourd’hui paient 60.000 ariary ».

Les factures salées avérées
Avec le tarif Optima, la Jirama a mis en avant le fait que 80% de ses abonnés «ont vu leur facture baisser». Tou­te­fois, le prix de l’électricité a augmenté pour la catégorie d’abonnés qui consomment plus de 300 kWh, par mois.
Ces ménages classés plus ou moins comme gros con­som­mateurs ont basculé systématiquement vers la catégorie du tarif Confort ou SuperConfort, dont le prix du kWh est désormais de 370 et 390 ariary pour la première tranche. La deuxième tranche, au-delà de 300 kWh, est à 764 ariary le kWh.
La Jirama avait également reconnu qu’il a pu y avoir une hausse de la facture pour les ménages qui ont choisi une catégorie tarifaire ne correspondant pas à leur mode de consommation de 2021. A titre d’exemple, les foyers consommant plus de 130 kWh en un mois se sont vu classifier dans la catégorie tarif économique et payer 764 ar/kWh la tranche supérieure à 130 kWh. Par conséquent, la facturation est plus salée pour ceux qui ont passé tarif confort avec lequel le prix du kWh revient à 370 ariary jusqu’à la limite de 300 kWh. La compagnie compte rectifier les factures de ces abonnés.

Arh.

Les commentaires sont fermées.