Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ambatondrazaka: des gendarmes, des agents forestiers et des villageois s’entretuent

Ambatondrazaka: des gendarmes, des agents forestiers et des villageois s’entretuent

Un gendarme a été décapité avant-hier dans la journée, alors qu’il menait des investigations sur la déforestation intense dans le village d’Amparibolana à Ambatondrazaka, en compagnie d’un autre gendarme et deux agents forestiers de la Direction régionale de l’environnement et du développement durable (Dredd) locale. Ces derniers ont étaient aussi blessés à l’arme blanche durant cette mission.
Le gendarme principal hors classe (GPHC) Lahatra Rahajaharison et un autre gendarme avaient été choisis pour une descente en compagnie de deux agents forestiers de la Dredd Ambatondrazaka en debut de semaine. Leur déplacement était destiné à une enquête sur la pratique de «Tavy» provoquant une importante déforestation dans la zone.
Avant-hier, ils étaient en route pour constater les dégâts à Mandanivatsy quand ils ont intercepté deux suspects à Amparibolana. Ils les ont forcés à les conduire là où ces derniers pratiquaient le «Tavy» en question. A leur retour ils ont été interceptés par un groupe de villageois armés (Zazamena), à l’évidence mécontents de la présence des enquêteurs dans leur zone.
Pour éviter de compliquer la situation, les gendarmes et les agents de la Dredd ont relâché les deux suspects. Mais cela n’a pas empêché un membre du fokonolona de sauter sur le GPHC Lahatra, pour ensuite l’asséner d’un coup de hache mortel à la tête. En guise de réplique selon la gendarmerie, son équipier a rapidement réagi en tirant en l’air pour dissuader le groupe. Mais celui-ci ne s’est pas laissé faire et s’est emparé de l’arme du GPHC Lahatra qui gisait à terre.
Par la suite, un membre du fokonolona s’approchant des trois enquêteurs, a été abattu. «Le gendarme a pu récupérer l’arme de son frère d’arme et s’est enfui avec ses compagnons de route». a-t-on indiqué. Mais à un moment donné, ils ne pouvaient plus continuer et se sont fait repérer. Le gendarme a encore tiré sur un membre du fokonolona et blessé un autre avant que les trois ne soient capturés.

Et alors qu’ils pensaient que c’en était fini pour eux, un membre du groupe s’est interposé pour empêcher les autres de les tuer, prétextant qu’il fallait attendre l’arrivée du Maire. Qu’à cela ne tienne, les trois hommes ont été roués de coups jusqu’à leur arrivée à Besakay. Une fois que la situation s’est quelque peu détendue grâce à l’élu, le commandant de groupement de gendarmerie d’Alaotra-Mangoro et de la compagnie Ambatondrazaka qui ont soit dit en passant déjà déployé à l’avance des éléments sur place, ont pu procéder à la récupération des otages et du corps du gendarme tué, mais également les armes confisquées par les Zazamena.

ATs.

Les commentaires sont fermées.