Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Transport en commun: la désinfection des voitures négligée

Transport en commun: la désinfection des voitures négligée

Lors de la réunion de tous les transporteurs en commun (lignes nationales, régionales, suburbaines…), vendredi dernier à Anosy, les coopératives et les forces de l’ordre ainsi que des représentants du ministère des Transports, ont déploré le manque d’enthousiasme des chauffeurs à faire désinfecter quotidiennement leurs voitures. «Sur une quarantaine de voitures, cinq seulement procèdent à la désinfection», a souligné le ministère. Pourtant, le coût de la désinfection n’est que de 1.000 ariary par voiture et par jour. De source auprès de l’Union des coopératives des transports suburbains (UCTS), la suspension des Polices de la route (PR) de ces derniers jours n’a fait qu’amplifier la situation.

27 voitures et 18 motos en fourrière
A l’issue de cette réunion et face à la recrudescence actuelle du Covid-19, tous les participants ont été d’accord pour passer à la vitesse supérieure. De source auprès du groupement de gendarmerie d’Analamanga, 27 voitures et 18 motos ont été mises en fourrière durant dix jours pour non-respect des mesures sanitaires, y compris l’oubli de la désinfection des voitures pour le transport en commun et l’absence de gel désinfectant pour les passagers. Par ailleurs, sur les 10.040 personnes contrôlées, 1.801 ont été soumises aux Travaux d’intérêt général (Tig) pour oubli ou port irrégulier de masque.
Selon la gendarmerie d’Analamanga, les districts d’Atsimondrano, Avaradrano et Ambohidratrimo enregistrent la majorité des récalcitrants.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.