Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Violences basées sur le genre: 40 cas par mois dans la capitale

474 violences basées sur le genre (VBG) ont été enregistrées à Antananarivo par la Direction des polices des mœurs et de protection des mineurs (DPMPM) pour le compte de l’année 2020, soit en moyenne une quarantaine de cas par mois.
A part les coups et blessures volontaires (CBV) qui constituent la majorité des VBG, le viol détient le record avec 117 cas dont une douzaine d’incestes. Les violences conjugales arrivent en troisième place avec 78 cas enregistrés. D’après l’enquête Mics réalisée en 2018, 30% des femmes sont touchées par cette forme de violence qui a tendance à connaître une hausse ces derniers temps. L’adultère est en quatrième place avec ses 58 cas enregistrés.
Selon la DPMPM, le mauvais traitement des domestiques ainsi que l’attentat à la pudeur sont des formes de violence non négligeables, sachant qu’une vingtaine de cas sont régulièrement enregistrés au niveau de ce département de la Police nationale. 509 auteurs de ces VBG ont été traduits en justice en 2020 dont 228 ont été placés sous mandat de dépôt, si le reste a bénéficié d’une liberté provisoire.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.