Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Deux femmes sur 18 sénateurs: la parité genre peine à devenir réalité

Alors que certains acteurs attendaient de nombreuses nominations féminines, la liste des sénateurs nouvellement nommés les a certainement déçus. En effet, le chef de l’Etat n’a nommé qu’une seule femme sur son quota de six sénateurs en la personne de la magistrate Landy Mbo­latiana Randriamanantenasoa.
L’Observatoire Safidy avait demandé la nomination de trois sénatrices, soit la moitié du quota présidentiel, ce qui n’a pas été le cas. Au total, deux sénateurs seulement sur les 18 qui vont siéger seront des femmes. « Seulement quatre femmes se sont portées candidates et une seule a été élue. La possibilité de compenser ceci était de nommer des femmes. Force est de constater que l’appel des organisations féminines n’a pas trouvé écho », a regretté Jessica Ranohefy, représentante-pays de l’Institut électoral national pour la démocratie à Madagascar (Eisa Madagascar). « Si l’on s’en tient aux critères de sélection des membres nommés, cela signifierait-il que le secteur socioéconomique serait en manque d’expertise féminine ? », s’est-elle d’ailleurs interrogée.
Par ailleurs, les partis politiques en tant que « pourvoyeurs de personnel politique », d’après toujours Jessica Ranohefy, peinent à proposer des candidatures féminines pour les représenter. « Force est de constater qu’à quelques exceptions près, peu de partis placent les femmes en tête de liste, la position la plus éligible », a-t-elle soulevé.

T.N

Les commentaires sont fermées.