Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Sénat: l’enquête parlementaire bouclée en un mois seulement

Sénat: l’enquête parlementaire  bouclée en un mois seulement

Du jamais vu. Un mois a suffi aux quatre commissions du Sénat, créées en décembre, pour boucler des enquêtes parlementaires sur quatre affaires sensibles. Lors d’une conférence de presse à Anosikely hier, le président du Sénat, Rivo Rakotovao, a même indiqué que les sénateurs enverront le rapport d’enquête au gouvernement.

«Le rapport d’enquête a déjà été déposé au bureau permanent. Nous allons l’envoyer aux res­ponsables concernés pour qu’ils approfondissent les recherches concernant les affaires ayant fait l’objet d’investigation », a fait savoir Rivo Rakotovao.
Ce rapport contient les résultats d’enquête sur l’exis­tence de doublons dans la liste électorale, l’importation d’armes en 2019, la gestion du Covid-19 et l’évasion carcérale à Farafangana. A propos de ce dernier point, autant dire que les investigations ont été menées à la hâte, car aucune descente sur terrain n’a eu lieu. Aucun fugitif ni aucun personnel de l’administration péniten­tiaire n’a été entendu.
Ce genre d’enquêtes ne peut être bouclé en si peu de temps, comme en témoignent les investigations menées par la Commission nationale indépendante pour les droits de l’homme (Cnidh) qui sont toujours en cours.

Enquêtes
Pour le cas de doublons dans la liste électorale, les sénateurs ont prévu d’entendre l’ancien membre de la Commission électorale na­tionale indépendante (Ceni), Thierry Rakotonarivo, mais cela n’a jamais eu lieu. Quant à l’affaire relative à l’importation d’armes en 2019, seule une personne a été auditionnée. Il s’agit d’un responsable au sein de la Gendarme­rie nationale.
Concernant la gestion du fonds Covid-19, la personne censée être entendue serait le ministre de l’Economie et de Finance (Mef), mais l’audition n’a pas non plus eu lieu. L’on se demande quels sont les éléments de base de ces enquêtes prouvant l’existence d’une anomalie dans la liste électorale, d’une défail­lance dans la gestion du Covid…

Rakoto

Les commentaires sont fermées.