Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Rebond du Covid-19: le reconfinement n’est pas à écarter

Rebond du Covid-19: le reconfinement n’est pas à écarter

Certaines mesures prises durant l’état d’urgence sanitaire lié au Covid-19, entrent à nouveau en vigueur et pourraient se durcir jusqu’au reconfinement, si la population continue à ne pas respecter les gestes barrières, d’après le ministère de la Santé publique. A ne pas prendre à la légère. 

Le bilan de la semaine dernière ne présage rien de bon. Le nombre de contaminations monte en flèche dans certaines régions comme Analamanga et Haute Matsiatra. Dans le registre des décès, 5 personnes ont été emportées par le coronavirus. En même temps, la majorité de la population baisse la garde face à la menace d’une deuxième vague. On assiste à un relâchement des gestes barrières dans la capitale.
Le respect des gestes barrières laisse à désirer. Les masques tombent, et la distanciation sociale est carrément bâclée. Le ministère de la Santé prend les taureaux par les cornes et a annoncé le retour de certaines mesures sanitaires. Ces deux derniers jours, 1.290 personnes sans masque ont été soumises à des travaux d’intérêt général.

Une nouvelle fermeture des églises
Dans le dessein de casser les chaînes de transmission du coronavirus de plus en plus virulente, «le rassemblement de plus de 50 personnes est de nouveau interdit», a déclaré le ministre de la Santé, le Pr Jean Louis Ra­ko­to­vao, sur la chaîne de la radio nationale, hier. Sont con­cernés par cette mesure, les salles de spectacles et les lieux de culte comme les églises.
«Ces endroits ne devraient plus accueillir plus de 50 personnes, après la tenue d’un culte à Antsonjombe, organisé par la FJKM ce dimanche, qui a déjà reçu une autorisation favorable de la Préfecture». Selon le Préfet d’Antananarivo, le général Angelo Ravelona­rivo, il attend les instructions du pouvoir central, la seule entité habilitée à prendre des décisions sur les mesures sanitaires.
Au sein des écoles privées de la capitale, cette décision laisse perplexe certains responsables. Le mot reconfinement est déjà sur toutes les lèvres. Ils craignent une nouvelle perturbation du calendrier scolaire.

Vers un reconfinement ?
En attendant, le numéro Un du ministère de la Santé publique incite la population à faire preuve de responsabilité pour éviter un reconfinement. «Le reconfinement n’est pas exclu si on ne respecte pas les gestes barrières dont le port du masque, le lavage des mains avec du savon, l’utilisation du gel désinfectant ou encore la distanciation d’un mètre», a-t-il laissé entendre sur la page Facebook du ministère.
Parmi les mesures prises également, la réouverture du Centre de traitement Covid-19 (CTC- 19) au Village Voara Andohatape­na­ka. Mais avant-hier, le personnel de la santé sur place a souligné qu’il n’a pas encore reçu les consignes y afférentes, en guise de réponse aux nombreuses personnes venues sur le lieu, pour se faire dépister.

L’on a même appris du président du Syndicat des infirmiers et sages-femmes de Madagascar (SISFM), que les agents de santé, se sentant lésés, ne seraient pas enthousiastes à revenir sur le front en cas d’une nouvelle réquisition.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.