Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Insuffisance de pluie : le niveau de l’Ikopa et de la Sisaony sous surveillance

Insuffisance de pluie : le niveau de l’Ikopa et de  la Sisaony sous surveillance

Les effets du changement climatique se font sentir dans la capitale et ses périphéries. Au beau milieu de la saison des pluies où l’on s’attend normalement à des crues, le niveau des rivières qui traversent la plaine d’Antananarivo descend déjà en dessous de zéro à certains endroits. C’est ce qu’a annoncé hier l’Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo (Apipa).

Pour l’Ikopa, à l’échelle d’Anosizato, son niveau est à moins de 0,20m contre 1,59m à la même période en 2019, et à moins de 0,12m à l’échelle d’Antelomita. Il en est de même pour la rivière Sisaony où à l’échelle d’Ampitatafika, son niveau est à moins de 0,12m contre 3,60m à la même période en 2019, et à moins de 0,35m à
l’échelle d’Andramasina.
Le niveau de l’Ikopa n’est pas encore critique. A l’échelle d’Ambohimanambola, il est de 1,36m et 1,24 m à l’échelle de Bevo­manga, contre respectivement 1,65m et 3,19m à la même période en 2019.
D’après un technicien de l’Apipa, cette situation est à peu près la même que celle enregistrée en janvier 2017, à la différence que le niveau des rivières a brusquement connu une montée de 0,80m en une nuit le mois de février suivant, après le retour des pluies.

Le monde à l’envers
Outre sa fonction habituelle de gérer les stations de pompage pour prévenir les inondations, l’Apipa suit également de près la baisse du niveau des rivières. Au fur et à mesure des changements, elle communique les données auprès des autorités concernées.
«Allant dans ce sens, nous travaillons de concert avec le service de la météo», a indiqué le directeur général de l’Apipa, Lanto Rakotonjanahary.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.