Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Usurpation de fonction et escroquerie: un faux policier pris au piège

Usurpation de fonction et escroquerie: un faux policier pris au piège

Un jeune homme de 29 ans, soupçonné dans une affaire d’escroquerie, est tombé dans un piège de la 4e section de la Brigade criminelle (BC) d’Anosy, hier à Andoharanofotsy. Il se targue d’être un haut commis au sein de la police nationale.

En fait, le suspect a profité d’une mésaventure vé­cue par un couple de commerçants résidant à Ando­haranofotsy, victime le 5 janvier d’une arnaque, via mobile money ce jour-là. Il a fait croire au ménage qu’il était un agent de la BC et qu’il pouvait l’aider à arrêter ses bourreaux.

Comme un vrai policier, il a ainsi demandé à ses victimes de rédiger une plainte qu’il va lui-même s’en occuper. «Il a rassuré le couple que ses bourreaux seront rapidement interpellés», indique la police.

Déjà le lendemain, l’homme a contacté le couple pour lui dire qu’un suspect a été localisé en province, mais il faut 200.000 ariary pour prendre en charge le déplacement des enquêteurs sur place. Puis le 7 janvier, il a de nouveau appelé pour demander 130.000 ariary, sous prétexte de financer la poursuite de l’enquête.

Bien évidemment, le couple a encore payé, mais lors d’une quatrième demande d’argent le 8 janvier, s’élevant à 100.000 ariary pour soi-disant payer la nourriture des enquêteurs, les victimes ont fini par douter et a porté plainte, cette fois-ci auprès de la vraie Police.

C’est lors d’une vérification au bureau de la BC que l’individu à qui le couple a confié son affaire, a été prouvé un vil imposteur. Mais pour mieux le piéger, il a été convié à venir toucher en espèce la «nourriture des enquêteurs», ce qu’il a évidemment fait. Et dès qu’il a pointé le bout de son nez, des vrais policiers l’attendaient déjà et l’ont arrêté sur le champ.

ATs.

Les commentaires sont fermées.