Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Encore du chemin à faire

Encore du chemin à faire

Nouveau confinement, extension du couvre-feu, des mesures plus restrictives. Autant de dispositions auxquelles les Français s’attendent, semble-t-il, dans les jours à venir. Et pour cause, le coronavirus continue de sévir au point qu’une troisième vague est jugée imminente. Pendant ce temps, l’Allemagne, l’Italie et l’Angleterre se trouvent dans une situation de plus en plus inextricable. Le spectre du mois de mars 2020, durant lequel tout était à l’arrêt, plane donc à nouveau sur l’Europe. En effet, le nouveau variant du coronavirus, plus contagieuse transmission, inquiète de plus en plus.

Plus proche de nous, chez nos voisins sud-africains, il semblerait que le virus mutant circule également. Jusqu’ici, cette nouvelle forme n’est pas encore arrivée à Madagascar, si l’on se tient aux déclarations des responsables sanitaires. Toujours est-il que l’horizon n’est pas prêt de s’éclaircir. On a recensé cinq décès la semaine passée ainsi qu’une hausse inquiétante des cas positifs dans la capitale.

Voilà une situation qui commence à effrayer alors que les entreprises commencent à peine à sortir la tête de l’eau, du moins pour certains, car la plupart d’entre elles restent encore à l’arrêt. A en croire en tout cas le ministère de la Santé, la situation est encore sous contrôle. D’autant qu’une grande partie de la population, tout au moins dans la capitale, a été immunisée. Il a d’ailleurs fait savoir à travers une déclaration datant d’hier que la lutte contre l’épidémie se poursuit. Ce qui est une bonne chose, car ces temps-ci, le ministère a choisi de miser beaucoup plus sur la communication.

Ceci étant, il ne faudrait pas penser que tout va bien, car nous disposons d’un remède à base de pharmacopée traditionnelle et que certains sont immunisés. Loin de là, nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.