Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Les autorités sud-africaines saisies

Les autorités sud-africaines  saisies

C’est désormais officiel. Les procédures de rapatriement des 73,5 kg d’or saisis en Afrique du Sud et d’extradition des suspects viennent d’être lancées. A ce titre, le chef de la diplomatie malagasy, Liva Tehindrazanarivelo, a rencontré une représentante de l’ambassade sud-africaine à Anosy.
D’après la note d’information du ministère, la discussion a été essentiellement axée sur ce sujet qui a défrayé la chronique, aussi bien au niveau local qu’en Afrique du Sud. «Il s’agit d’une occasion de remettre en main les demandes des autorités malagasy sur le rapatriement de l’or en provenance de Mada­gascar et d’extradition des suspects», indique la missive du ministère des Affaires étrangères.
Sur le plan juridique, d’après les informations fournies par le ministère de la Justice, en l’absence de convention bilatérale, la loi n°2017-027 du 29 janvier 2018 qui prévoit principalement l’entraide judiciaire en matière pénale, sert de base.
«Madagascar peut ainsi émettre ou recevoir des demandes de coopération judiciaire internationale en matière pénale sur la base d’un engagement réciproque de bonne coopération ou du principe de réciprocité», détaille le ministère de la Justice qui ajoute que les frontières ne constituent plus un blocage à la poursuite d’un individu suspecté d’avoir commis ou ayant commis une infraction ou au recouvrement des avoirs illicites.
«En matière d’entraide judiciaire, lorsque Madagascar est requis, il appartient au ministère de la Justice d’exécuter ou de faire exécuter les missions confiées par les autorités judiciaires étrangères, conformément aux règles de procédure prévues par la législation malagasy», poursuit l’explication du mi­nistère de la Justice.

 J.P

Les commentaires sont fermées.